Ma rando "Le volcan de Chirouze "Pranles 07

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Ma rando "Le volcan de Chirouze "Pranles 07
Ma rando "Le volcan de Chirouze "Pranles 07

 

Tracé dessiné par mon mari Jacques

Tracé dessiné par mon mari Jacques

 Aujourd'hui mercredi 8 septembre ,on randonne avec Gilbert comme animateur du jour et le club pédestre Chabeuillois .

Cette très belle randonnée aux paysages variés se situe en Ardèche.

L'Ardèche est un merveilleux département. J'y suis née et j'y ai vécu pendant plus de vingt ans ,une Ardèche à tout jamais gravée dans mon cœur💚

Nous allons faire une balade pas très longue, à proximité de Pranles …

Nous démarrons par une belle journée ensoleillée , il faisait même un peu chaud,

 mais vu qu'on alterne des passages dans les sous bois, bien abrités, cela n'a pas posé de problème.

Je la referais avec plaisir!

 Des paysages à couper le souffle. Nous allons au bout du monde accrochés aux flancs d’un volcan ,éteint depuis longtemps, quand même !!!

Un joli parcours dans la forêt Ardéchoise ombragé et paisible au milieu des châtaigniers .

Il est présent à l’état naturel en Ardèche depuis l'ère quaternaire comme l'atteste une châtaigne fossilisée, découverte en 1994 près de Privas.
L'estimation de son implantation remonte à 8,5 millions d'années.. Particulièrement adapté au climat, aux sols, et aux pentes ardéchoises, le châtaignier a contribué au fil des siècles à forger l’identité du territoire.

Une bogue de châtaigne peut contenir un seul marron mais en contient généralement plus (deux, trois ou quatre). Ces fruits sont petits, aplatis et triangulaires avec un bout pointu qui se termine par un petit plumet.

On peut considérer que la période idéale de maturité se situe de la première semaine d'octobre à la dernière semaine d'octobre…

Nous passons plusieurs barrières à bestiaux et suivons le chemin principal qui rejoint le Col du Muret.

  Il alterne entre forêt et châtaigneraie …

En Ardèche, la châtaigne est reine !

Cultivée depuis le XIIIe siècle, reconnue par une AOC depuis 2006, elle est le fruit emblématique du département, plus gros producteur de France avec 5 000 tonnes par an. Une culture ancestrale célébrée chaque automne lors des Castagnades.

Un mois durant, du 10 octobre au 8 novembre, une dizaine de villages du parc naturel régional des monts d'Ardèche (Privas, Jaujac, Antraigues-sur-Volane…) organisent des marchés de producteurs et d'artisans, des rôties de châtaignes, des démonstrations et des joutes culinaires, des visites historiques et gourmandes ou, encore, des randonnées pédestres en l'honneur de l'arbre à pain. Dans une ambiance bon enfant et chaleureuse, producteurs locaux, artisans, habitants et visiteurs se retrouvent pour déguster des châtaignes grillées et trinquer au vin nouveau.

Nous  traversons de jolis hameaux ,

 et nous descendons toujours dans les châtaigniers, et rejoignons "la Pizette"  l'entrée du petit village …

 Nous traversons une nouvelle zone de buis (ou ce qu'il en reste !) 

Aïe un éboulis !

Nous le contournons !

  Et nous continuons en passant sur un petit pont . 

La callune ou bruyère commune : une plante répandue en milieu acide .

Et nous arrivons à Eyrebonne ,

 c'est là que nous nous arrêtons pour manger ,

 tout près d'un jardin privé avec un petit cimetière protestant …

L’interdiction du protestantisme en France, de 1685 à 1787, et la disparition des cimetières protestants, ont contraint les « nouveaux convertis » restés secrètement fidèles à leur foi à se faire enterrer hors du cimetière catholique : dans les caves, les jardins, les prés. Les autorités ont fini par fermer les yeux (à partir d’une déclaration de 1736), dès lors que la mort était dûment signalée par écrit, et une tradition est née, qui a survécu jusqu’à nos jours, devenant un signe fort de l’identité huguenote – et des paysages protestants - dans la France contemporaine. Ces cimetières familiaux, au nombre de plusieurs milliers dans les régions rurales protestantes, sont très inégalement connus et conservés…

Après le repas à Eyrebonne ,le sentier nous mène à travers la campagne ,avec toujours des portails à refermer derrière nous .

Nous tournons  direction Goutoulas 

De là ,nous voyons bien le Volcan de Chirouze.

 Et fiers comme un coq, nous passons sous le hameau sur le chemin herbeux  pour descendre par quelques lacets au creux d'une combe.

Puis le sentier remonte  un moment, pour une courte mais sèche montée.

Après le lit du ruisseau à sec, 

nous arrivons sur un large chemin au pied d'un pierrier . 

Nous allons voir la grotte des camisards, perdue au milieu du pierrier qui étonne par sa petitesse dans ce paysage spectaculaire.

 Selon la mémoire locale ( ou la légende….) la cavité sous les orgues basaltiques leur aurait servi de cachette, devenant ainsi "la grotte des Camisards“.

La grotte des Camisards ,un peu d'histoire :

Le pays des Boutières est habité par de nombreux Protestants (Chrétiens issus de la Réforme).

L'Edit de Nantes promulgué en 1598 par le roi Henri IV accorde une relative liberté de culte et certains privilèges aux Protestants, mais de nombreuses persécutions ont lieu:

1629: La place forte protestante de Privas est prise et saccagée par les troupes du Roi Louis XIII. Les „Réformés“ sont chassés de la ville.

1670: Le temple de Pranles est incendié.

1685: Le Roi Louis XIV révoque l'Edit de Nantes; le culte protestant devient alors hors la loi. Cette décision entraîne une répression implacable qui connaît une vigueur particulière dans les Cévennes.

1702: L'Abbé du Chaila, adversaire impitoyable des Protestants cévenols, est assassiné au Pont de Monvert ( Lozère). C'est le signal de la révolte des „Camisards“, appelés ainsi parce qu'ils portaient en signe de ralliement une chemise blanche ( en occitan: „camisa“ ). L'insurrection dure plus de deux ans dans les Cévennes et s'étend aux Boutières.

1704: Bataille de Franchassis: Après quelques coups de force sur le plateau de Vernoux en Vivarais et dans la vallée de l'Eyrieux, un groupe de camisards se replie sur le hameau de Franchassis (Commune de Pranles) où il est surpris et anéanti par les troupes royales.

1709: L'insurrection reprend lorsque Claude de Vocance, seigneur de St. Pierreville et grand ennemi des Réformés est tué à son retour de la foire de Pentecôte de Mézilhac.

Poursuivis, les Camisards se réfugient dans la vallée de l'Auzène.

Nous parcourons ensuite un vaste pierrier de roches basaltiques témoin du passé volcanique de la région en suivant les nombreux  monticules de pierres .

 Après une courte portion pentue, le sentier contourne le volcan en traversant tout le pierrier.

De très nombreux cairns, façon land-art, décorent ce lieu magique.

La traversée du pierrier n’est pas difficile, les pierres sont larges et ne roulent pas trop ,mais là , les bâtons sont inutiles pour moi …

La progression est quand même laborieuse, il faut faire attention où mettre les pieds sur le plat des pierres et non entre deux, au risque de tomber  !

En ce début du mois de septembre , il fait très chaud et la réverbération du soleil sur la lave ne donne qu’une toute petite idée des températures à l’origine de ces explosions de lave…

L’ancien volcan des Chirouzes repose sur du granit datant de plus de 300 millions d’années et sur des grès du Trias. Il fait parti de la 2ème vague de volcanisme en Ardèche, entre -8 et -6 millions d’années .
On rencontre parfois des sites ou le mot « incroyable » n’est pas exagéré. Le volcan de Chirouze fait partie de
cette catégorie. Complètement lunaire, d’une incroyable minéralité, le volcan conjugue des orgues
de basaltes dont les gerbes nous dominent  de plusieurs centaines de mètres

et un pierrier immense que l’on traverse sur tout son long.

Je n'avais rarement vu un tel spectacle ! 

Au-delà du volcan, les paysages traversés, très préservés, offrent de belles vues dégagées sur ce secteur méconnu des Boutières. 

À la fin de la traversée, un panneau donne des explications sur le Volcan de Chirouse.

Nous rejoignons la forêt puis, nous retrouvons les habitations du Goutoulas.

Puis nous passons sous les maisons et arrivons sur le croisement passé à l'aller. 

 et par le même chemin, nous remontons au Col du Muret

 

et redescendons  jusqu'au parking .

 

« Ce fut une expérience riche en découvertes naturalistes et humaines ,pour moi qui suis Ardéchoise  "Oufti qué bonheur  !" Encore chapeau à Gibert et Jacques pour cette magnifique balade en Ardèche qui sort des sentiers battus et nous a mis des étoiles plein les yeux… »

 « Merci, merci  !! On a passé des moments superbes. Organisation au top et bonne humeur à tous les étages !! Super. Oui, on en veut encore des randos en Ardèche ! »

Vous voulez des chiffres ???

 

Le graphique avec le GPS de mon mari

 

Ma rando "Le volcan de Chirouze "Pranles 07

 LA FLORE DU MASSIF CENTRAL
Spécimens observés en Ardèche (07),à différentes saisons :

 
Digitales Jonquilles Saponaires Orpins Liserons Coquelicots Asters Doronics
Cétérach Genêts Oeillets Épilobes Pet d'âne Gentianes Centaurées Laiterons
Bruyères Colchiques Hellebores Perce-neige Lamiers Lunaires Silènes Chardons
Ficaires Fraisiers Pensées - violettes Épervières Potentilles Orties Véroniques Gesses
Alliaires Giroflées Populages Stellaires Primevères Orchis Narcisses Armérias
Dentaires Paquerettes Anthémis Bleuets Crépis Corydales Bugles Cirses
Marguerites Trèfles Clématites Myosotis Vulnéraires Molènes Céraistes Miroirs
 
Knauties Vipérines Compagnons Gaillets Pervenches Oseilles Callune Séneçons
Panicauts Plantains Ravenelle Oxalis Pulsatilles Renouées Anémones Pulmonaires
Valérianes Vesces Géraniums Droséras Grassettes Raiponces Linaigrette Comarets
Benoites Lychnis Renoncules Sanguisorbes Thym-serpolet Cardères Lotiers Orobanches
Jasiones Rhinantes Onagres Vergerettes Adénostyles Lis Arnicas Achillées
Chou-giroflée Laitues Linaires Liondents Campanules Trolles Myrtilliers Platanthère
Reine des prés Mauves Vérâtres Verge d'or Saxifrages Lupins Tanaisie Épiaires
Scilles Ornithogales Carlines Nielles Globulaires Muscaris Nénufar Brunelles
Cornouillers Euphorbes Sauges Streptotes       Cardamines
     
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Naniland89 14/09/2021 05:59

J'ai tout apprécié

martine Saint Ellier 11/09/2021 16:37

et merci à tout le monde pour votre gentillesse

martine Saint Ellier 11/09/2021 16:37

Merci Claudette, pour ce compte rendu de la rando de mercredi, très interessant et jolies photos.
Je me suis bien remise de ma chute, sans problème particulier, plus de peur que de mal....tu transmettras aux autres personnes de la rando, j'essaierai de mieux me "tenir" la prochaine fois.
Martine

Claudette 11/09/2021 19:32

Bonsoir Martine , merci pour ton com.et merci à toi pour ta gentillesse , nous t'apprecions tous beaucoup.Mon mari Jacques et moi même sommes très très contents que tu ailles mieux.Tu t'étais quand même fait très mal.Je te souhaite de très bonnes vacances ,une bonne soirée ainsi qu'un excellent dimanche.Je donnerais des nouvelles à tous ,et on sera tous heureux que tu n'as plus mal. À bientôt Martine