Erôme - les roches qui dansent avec des fleurs par milliers sur notre chemin !

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Erôme - les roches qui dansent avec des fleurs par milliers sur notre chemin !
Le tracé de la randonné créé par Jacques Charles

Le tracé de la randonné créé par Jacques Charles

 

Des fleurs et encore des fleurs ce dimanche 7 mars !
BIENVENUE sur mon site

Départ du village d'Erôme ,dans la vallée du Rhône à quelques kilomètres au Nord de Tain-l'Hermitage sur la N7.
 

Nous allons dans le centre du village et nous nous garons sur le parking de la salle des fêtes (salle Heramen).

 C'est une boucle de 20 kms avec un dénivelé de 900 m.

 C'est une randonnée que je n'ai pas trouvée difficile du fait du Dénivelé cumulé  ,c'est assez vallonné avec des hauts et des bas ….

 
C’est la somme de tous les dénivelés, c’est-à-dire que ça prend en compte toutes les montées et
toutes les descentes.
 Le dénivelé cumulé positif est la somme de toutes les montées ….

Nous prenons la montée du chemin des Médées.

Nous passons les quilles mises là pour limiter le va et vient des engins motorisés ,

et nous poursuivons sur cette petite côte  jusqu'à atteindre un embranchement et une maison ,

Nous arrivons sur  une chaussée goudronnée ,pas de circulation sur ces petites routes, même le dimanche .

Nous continuons pour atteindre le belvédère du Puy de Serves et profitons ici de la vue malgré la brume matinale.

Erôme
Vion
Arras-sur-Rhône
Gervans

C'est une très agréable rando alternant les montées et les descentes avec de jolies vues sur les méandres du Rhône

Arras-sur-Rhône

et énormément de fleurs en ce début mars ,tout au long des sentiers .

Le bergenia dite « Plante du Savetier » est l’une des meilleures plante couvre sol pour la mi-ombre

Un parcours varié, des paysages paisibles, une météo clémente ,très très belle reconnaissance de randonnée proposée et menée de main de maître par notre ami Jacques Charles ce dimanche 7 mars .

les arbres fruitiers étaient en fleurs ,c'est magnifique !

 Belle vue sur la vallée du Rhône qu'on devine en transparence …

 

Pour le moment ,nous suivons le balisage jaune ,

Prunus spinosa L. Rosacées Prunelle

avec des petites mises au point tout au long du trajet …..

on quitte le goudron pour monter à  travers des vergers

et très vite nous pénétrons en forêt de chênes-verts et de chênes des garrigues " kermès" ,les sentiers en sous -bois sont superbes. 

 Conséquemment à la présence de cette essence plutôt méditerranéenne, on trouve à terre le long du chemin des plants de figuiers nains de barbarie...

Comme quoi, la vallée du Rhône rapporte un peu de chaleur du Sud, et si la Drôme est appelée le "Midi moins le quart", ce n'est pas sans raison… 

Le belvédère du Puy de Serves est à proximité des ruines du château Delphinal "Castrum Cervia".

Nous continuons et suivons un sentier puis traversons une rivière  

pour arriver à la Croix de Romans

 

Après le passage d'un pont , 

et toujours plein de fleurs sur notre chemin ,nous avançons ….

Pulmonaire Pulmonaria longifolia (Bâtard) Boreau Boraginacées Poumon à feuilles étroites .La pulmonaire est victime de la "théorie des signatures", c'est-à-dire que les taches blanches de ses feuilles évoquant les alvéoles pulmonaires étaient le signe que la plante avait des vertus pectorales contre la bronchite et les affections de la poitrine. Or, rien n'a jamais été avéré hormis de simples propriétés émollientes et adoucissantes pouvant avoir des effets positifs sur les bronches encombrées.
Anemone nemorosa L. Renonculacées Anémone des bois

nous ne sommes plus très loin du site "Les roches qui dansent " 

 

Partout des violettes ….violettes ou blanches 

Cliquez sur le bouton : "Les roches qui dansent "

ça y est notre ami Jacques nous indique que nous arrivons dans peu de temps !

 Les Roches qui dansent, c’est un petit site de blocs très agréable caché dans un sous-bois ombragé digne d’un conte de fées.

D’ailleurs, en plus de son nom mystérieux, cette curiosité géologique naturelle a un petit côté insolite qui intrigue les scientifiques: symboles étranges gravés dans le grès,

disposition des roches de façon quasi géométrique et diverses légendes druidiques…

 Mais jamais personne n’a  surpris les blocs en train de valser !!! 

C'est du solide !!!!

Les Roches qui dansent : singularités naturelles dans lesquelles certains croient voir  un lieu de culte druidique.

Blocs de gré qui possèdent des symboles gravés étranges. Lieu magique et rempli de mystère !

J'en reste baba 😉

Ces roches sont placées de façon quasi géométrique.

Ce site insolite n'a cessé de solliciter l'attention des scientifiques mais reste encore aujourd'hui une énigme.

Site classé. 
 " Les Roches qui dansent " sont un haut lieu magique : 

51 gros blocs de grès très durs dont certains possèdent des symboles gravés étranges. 
Ce site insolite n’a cessé de susciter l’attention des scientifiques mais il reste encore aujourd’hui complètement énigmatique.

La tradition veut qu’au douzième coup de minuit la nuit de Noël, les roches se mettent à danser.

"Les Roches qui dansent" est aussi un petit site d'escalade de bloc Drômois.

Certes, ce n'est pas un site majeur car trop limité en nombre de passages mais un joli site à l’accès rapide      ( on se gare au milieu des blocs)

Un peu d'histoire : (trouvé sur le net )

C’est dans un bois proche de Saint-Barthélémy-de-Vals que se dressent les roches qui dansent.
Géologiquement parlant, ce sont des rochers de grès à forte concentration de quartz, durcis
irrégulièrement par un ciment siliceux formant parfois des concrétions de calcédoine.

Restés en saillie quand les sables environnants ont été entraînés par l’érosion, Ils forment sur la
colline boisée de châtaigniers et de chênes un assemblement naturel de 51 gros blocs disposés en
trois cercles à peu près concentriques (d’où son nom officiel de « Cromlech-de-la-Roche-qui-danse »,
aussi appelé cromlech de Douévas) qui s’étendent sur près de 6 hectares.

L’endroit fut occupé au moins dès l’âge du bronze.
Il nous en reste des sépultures retrouvées alentours, dont quelques-unes datant de la période celte

Les roches qui dansent : datant du secondaire (180 millions d’années), le massif hercynien avait atteint les 3000 à 4 000 m d’altitude durant l’Ere Primaire. Il s’est beaucoup érodé et borne à l’est la grande mer secondaire qui accumule les matériaux érodés. Durant le Tertiaire (60 millions d’années), le plissement alpin pousse à l’ouest le socle secondaire qui se heurte au massif hercynien. Une faille orientée Nord-Sud se forme sous l’effet du choc, ligne que le Rhône utilisera plus tard.

Un grand lac se forme de l’autre côté de la barrière granitique, il trace ainsi le chemin de l’Herbasse qui rejoint le Rhône par l’Isère contournant le massif. Au niveau de Saint-Vallier, deux ruisseaux se sont formés, l’un se jetant dans le Rhône (ancêtre de la Galaure) et l’autre dirigé vers le paléo lac. La Galaure a donc dû contourner un piton rocheux sur lequel l’Homme est venu jucher un château fort et la chapelle de Notre-Dame de Vals.

C'est dans cet endroit magique et merveilleux que nous nous pausons pour sortir le repas du sac .

 

Nous avons fait déjà dix kilomètres ce matin et nous devons repartir ,après une petite demi heure de pause encore dix à faire cet après midi !

 Maintenant le chemin est balisé en Jaune et Rouge, c'est le GR de la Drôme des collines. 

On poursuit jusqu'au poteau indicateur "Les Fosses" 

Pour revenir à notre point de départ :Erôme, nous nous dirigeons vers La Mistrale 2,6 kms :

 Au retour , on a un peu coupé le fromage et pris un raccourci avec une montée un peu sportive sur la fin  pour la digestion !

Mais il y a une piste plus douce à suivre si l'on veut ….Ce n'est pas moi qui vais choisir !!!!  Deux guides sont là !😉

Et nous sommes à nouveau sur le tracé jaune jusqu'à l'arrivée 

C'est le calme, jolie perspective ,forêts  et champs tout autour de nous .

 Abricotier en fleur 

Et toujours des vergers en pleine floraison .

 

Sur mon blog ,il ne manque que les parfums  Hum !

Les fleurs de saison tapissent le sous-bois et les bords du sentier. 

Pervenche Vinca mineur L. Apocynacées Pervenche commune
Renoncule

 Après 700m de route, au niveau du pont, nous prenons le "Chemin Vieux". (sous-bois).

Un petit banc rose pour les mamies (c'est la fête des grands mères aujourd'hui !!!!) 

On arrive au parking à Erôme ,même pas fatiguée !

Ce n'est pas une randonnée difficile ,le dénivelé est cumulé ... 

Nous remercions tous les deux notre ami et guide Jacques C. pour nous avoir fait connaître ce magnifique endroit .

Des chiffres si ça vous intéresse
Le graphique de la randonnée
Prunus serrulata Rosacées

 

 

 

Très très intéressant ,allez y jeter un œil 😉   

Cliquez pour voir le site ...

 

Erôme - les roches qui dansent avec des fleurs par milliers sur notre chemin !
Erôme - les roches qui dansent avec des fleurs par milliers sur notre chemin !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article