Ma randonnée avec le CPC : Les balcons de la Roanne - Saint-Benoit-en-diois -

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Ma randonnée avec le CPC : Les balcons de la Roanne - Saint-Benoit-en-diois -
Ma randonnée avec le CPC : Les balcons de la Roanne - Saint-Benoit-en-diois -
Ma randonnée avec le CPC : Les balcons de la Roanne - Saint-Benoit-en-diois -
Ma randonnée avec le CPC : Les balcons de la Roanne - Saint-Benoit-en-diois -

C'est avec le CPC de Chabeuil et derrière Frédo

que nous partons ce matin à Saint-Benoît en Diois .

En 2018, la commune comptait 29 habitants  ,ils sont appelés les Saint-Bénédictins et les Saint-Bénédictines.

Cette balade nous offre une vue plongeante sur les gorges de la Roanne.

Il fait un temps magnifique ,le soleil ,le ciel bleu azur et beaucoup de douceur . 

Depuis St-Benoît-en Diois (alt. 390m), un village perché et point stratégique, nous suivons le sentier qui descend vers la Roanne et nous franchissons le pont.

Ensuite avec une grimpette dès le départ par des chemins sur le  versant le plus ensoleillé de cette vallée ,

 nous montons par la piste en larges lacets.

Au poteau Selle du Moulin (alt. 510m) nous partons , direction Rimon (3,8 kms ).

Nous longeons la vigne, puis continuons par le sentier raide qui monte sur le coteau.

Carlina acaulis Chardon carline sans tige

Et nous grimpons par le sentier  dans les genêts d’Espagne ,

Genets d'Espagne

qui passe un petit col rocheux, puis deux vallons sauvages.

Anémone hépatique Renonculacées Hépatique

On dirait un sous-marin qui remonte en surface ?

Nous continuons la montée sous les pins noirs de la forêt domaniale de l’Aup.

Nous franchissons le sentier étroit en forte pente, puis empruntons une large piste . Elle traverse une combe ravinée. 

Nous continuons toujours en montant régulièrement et débouchons à Loche (alt. 910m).

 Il ne reste plus que 700 mètres de montée qui mène à Rimon.

C'est là ,au pied de ces belles montagnes que notre animateur du jour ,Frédo décide que nous allons casser la croûte ,super j'avais un petit creux !

Arrivé au pied de Rimon, au lieudit « loche », nous quitterons le GR95 pour suivre la route  (balisé jaune).

On est au soleil chaud ,dans un pré bien exposé et on va prendre une heure de pause avec une vue magnifique sur les 3 becs .

Après des petits apéros faits maison et des gourmandises ,il faut bien repartir ,encore une petite grimpette à faire ,ouf le bide bien plein !!!!

Nous sommes attentifs ,des fossiles se trouvent sur notre chemin . 

Des chevaux dans le pré sous le village  

Un peu plus loin ,il faut lever les yeux ,du guy dans les arbres  

 station d’épuration type macrophyte :

Pourquoi choisir les roseaux pour l’épuration ?


    Les roseaux ont un système racinaire très développé. Ces racines, spécialisées dans l’absorption de l’eau et des sels minéraux contenus dans le sol, accumulent des réserves et permettent à la plante de se fixer au substrat.

    Au cours des processus d’absorption, les racines libèrent des glucides, des enzymes et d’autres nutriments, utilisables par les micro-organismes. L’intense réseau racinaire favorise donc la fixation des bactéries épuratrices sur les rhizomes.  Elles abritent donc une flore bactérienne importante, qui se nourrit des effluents et dégrade la matière organique. 

 

 

  Rimon est un village sympathique où il doit faire bon vivre si on aime la solitude. 

Population (2018)  :  26 habitants .

Arrivés à la chapelle, nous suivons la route  jusqu'au poteau Rimon (alt. 1000m.)

Dans le petit village ,un coin lecture …. 

Dans l’épingle Les Combeaux (alt. 945m),d'après le panneau ,encore 5,5 kms à franchir pour rejoindre les voitures ….

 Il chemine en balcon le long des rochers avant de traverser la garrigue  de chênes, buis et thyms

 Nous descendons la crête en lacets serrés et escarpés jusqu’au Pas de la Pousterle (alt. 751m),

Le balcon qui emmène  vers le Col de la Pousterle est magnifique ,aujourd'hui survolé par des vautours ; 

 dans un bois de hêtres et de pins sylvestres.

 Seule la descente qui conduit aux vignes est un peu "casse pattes", mais la quiétude et la beauté du paysage nous ramènent sereinement  vers l'original village de St Benoit.

Au croisement, nous grimpons quelques rochers en utilisant les marches.

Le sentier s’élève en pente douce dans la chênaie, dévale la pente raide de la combe, change de versant et rejoint le croisement Selle du Moulin (alt. 510m), dans les vignes.

 

 Très beaux paysages sur toute la vallée de la Roanne.

A droite, par l’itinéraire utilisé à la montée, nous redescendons à St Benoit en Diois .

Avec le passage sur le petit pont de la Roanne 

Nous arrivons avec des bordures bien fleuries avent l'entrée du village

C'est une belle randonnée, sans grosse difficulté hormis peut être la descente de retour, pour moi ....

Au parking ,nous remercions tous Frédo pour cette très belle balade .

 

Des chiffres ...
Le graphique ....

 

Ma randonnée avec le CPC : Les balcons de la Roanne - Saint-Benoit-en-diois -
Ma randonnée avec le CPC : Les balcons de la Roanne - Saint-Benoit-en-diois -
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article