Rando. Saillans Cœur de Drôme … Châtaignier remarquable des Bellieux

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Rando. Saillans Cœur de Drôme … Châtaignier remarquable des Bellieux
La boucle de la randonnée tracée par mon mari Jacques

La boucle de la randonnée tracée par mon mari Jacques

Aujourd'hui samedi treize Mars ,nous faisons une randonnée dans le Diois  

Pour cette boucle, nous nous garons à la gare de Saillans.

 Hasard de la nature, la rivière "Drôme" occupe très précisément la largeur du département auquel elle a donné son nom. Rien d'étonnant dans ces conditions qu'elle se soit imposée comme l'axe principal local, reliant la vallée du Rhône aux Alpes et à l'Italie.

 

Saillans

Avec en toile de fond un magnifique ciel bleu  .

Les Trois Becs 

 Le magnifique Rocher de la Laveuse

Nous sommes passé devant le restaurant qui nous a mis l'eau à la bouche ,j'ai salivé !Heureusement j'avais des abricots secs dans ma poche 😉

Un fumet nous taquine les narines. "Le Rieussec" qui propose en ce moment de la vente à emporter .

 Nous démarrons cette randonnée en longeant  la Drôme, ce passage est sans danger pour nous, puisque protégé de la circulation. Nous montons des escaliers 

et traversons le pont.

La première partie du circuit suit le GR

Nous prenons  le Chemin de la Mure jusqu'à rejoindre la route de la Chaudière. 

Nous prenons un sentier étroit qui monte doucement.

 Le chemin s'élargit, passe près des vignobles de Clairette de Die et de Muscat 

pour rejoindre le Col des Réchats.

Un peu difficile dans les montées pour moi ,la grimpette est plus raide.

Anémone hépatique Renonculacées

On pourra apercevoir au loin la Tour de Crest.

Les Trois Becs, c'est quoi ? Trois pics rocheux qui en imposent, et se succèdent pour former les fameux Trois Becs. J'ai nommé le Veyou (1589M), le Signal (1559M), et le Roche Courbe (1545M). Une fois là-haut, vous avez une vue à couper le souffle de tout le Vercors, du Rhône, et de la Drôme sud. Beau programme en perspective 😉

 Après on débouche sur un second chemin plus large.

Nous sommes sur le point culminant de ce circuit (alt. 690m) 

Ensuite ,nous prenons la descente. 

Au bout de ce chemin, nous remontons à droite  puis nous virons vers le hameau des Auberts .

Nous traversons le petit village  

Des camping caristes avec leur joli bébé joufflu stationnaient là ,l’endroit est magnifique et heureusement le temps est très agréable .

 

 Traversée du village … 

Le lavoir ... 

D'ici ,vision exceptionnelle sur les trois Becs

Et il est midi ,super ! On va trouver un endroit pour sortir le repas du sac, avec une vue  au plus près des trois becs, vue du panorama sous tous les angles  .

Vraiment magnifique ,gigantesque !!!

Après une bonne demi heure de pause casse-croûte ,nous repartons  à travers bois.

Juste au début, il est souvent très humide ,avec un petit ruisseau .

Quatre magnifiques chevaux paissent sans nous prêter la moindre attention .

Cette forêt de pins nous conduit jusqu'à une route, la vue est alors dégagée.

 

Nous sommes à Bellieux, au pied des Trois Becs et du Rocher de la Laveuse.

Après avoir traversé le petit ruisseau sur une palette bois  

Nous continuons à monter dans les pins . 

Nous sommes aussi devant quelques rares et vieux châtaigniers

dont le patriarche au pied duquel est inscrit son âge estimé entre 500 et 700 ans…

Une pause à cet endroit semble pertinente.

L'effort est récompensé au centuple quand on approche du vieux châtaignier de 600 à 700 ans.

Magnifique arbre séculaire.


Je recommande cette randonnée ne serait ce que pour cette belle plante phénoménale  ,en fait cette balade nous offre bien d'autres surprises ,avec beaucoup de fleurs printanières 

Ce vieux châtaignier sénescent ,esseulé au milieu des prés, fait presque 10 m de circonférence et on évalue son âge à environ 500 ans.

Labellisé en 2003 par l'association A.R.B.R.E.S, il est le seul arbre de France à être protégé de la foudre par un paratonnerre.

Si l'attention est louable, je m'inquiète sur son état de santé plus que préoccupant : plus des 3/4 de sa frondaison ne présente plus de vie…

 

Commune de Chastel-Arnaud - les Bellieux - Drôme. 

Un peu d'histoire : (trouvé sur le net )

 On ne peut qu'être en admiration devant ce témoin de l'histoire qui a été très certainement contemporain de l'époque de Jeanne d'Arc !

Cet arbre plus vieux que le temps, a été équipé d'un paratonnerre; il aurait vu mourir le Moyen âge; il a vu crever l'avant dernier réchauffement climatique dudit Moyen âge et la mini-glaciation qui s'est enchaînée à lui, terrible avec son cortège de famines. 

Et lui le châtaignier de 500 à 700 ans, préservé par la nourriture qu'il procurait aux êtres humains s'est assez bien sorti de ce néant qu'est l'oubli de notre histoire.

Il nous appartient de le protéger: pas de taille idiote, pas même du bois mort (et il y en a).

Cet arbre serait plus historique qu'un monument du même âge, parce qu'il n'a pas été modifié au cours des siècles contrairement aux architectures même les plus merveilleuses.

Symbole de liberté, on ne l'a pas pillé ou martyrisé, il a été respecté par des siècles de paysans.

 Après avoir admiré ce bel arbre ,nous continuons vers le petit hameau du Rif des Fauries  (Chastel-Arnaud )

 

Patrimoine naturel de Chastel-Arnaud trouvé dans :

Falaises de Rochecourbe .
Falaise des Trois becs soutenant le massif de la forêt de Saou.
Grotte Hannibal.
Vallée et gorges du Contècle.
Châtaignier remarquable vieux de 700 ans (9,30 mètres de circonférence), répertorié au plan national par l'association Arbres. Figure dans les ouvrages sur les arbres remarquables de la Drôme et les arbres remarquables de France.

Ensuite ,nous laissons le goudron pour un petit sentier qui longe la route. 

Plusieurs petits ponts en bois nous permettent de franchir le Contècle.

Le Contècle : affl. rg Drôme, dép. de la Drôme, env. 6,7 km (8,8 pour Sandre). Il descend du col de la Chaudière, coule vers le nord, passe à Chastel-Arnaud et se jette en face de Saillans.

* Étym. : de l’occitan contèclo

Nous continuons à descendre dans les gorges de Saint-Moirans

où en levant les yeux on peut contempler quelques beaux spécimens de roches dressées. 

Avant de rejoindre l'un des sites d'escalade du coin, un resserrement des falaises calcaires où la rivière Contècle a creusé son passage, un beau spot pour les aficionados de la verticalité…

Très vite, le paysage se resserre. On perd de vue les Trois Becs.

D'autres montagnes nous encerclent comme Cresta .

La route devient sinueuse à l'approche de surplombs rocheux.

Le défilé reprend de plus belle jusqu'au lieu-dit de la Baume.

Cet endroit est d'une splendeur infinie. De chaque côté du chemin, se dressent d'imposants rochers à l'équilibre précaire.

On dirait une œuvre d'art. Un chemin sur la droite permet de rallier le site d'escalade.

On se demande parfois si c'est vrai. Tellement c'est hors du temps. Ces paysages nous marquent à jamais. Un sentiment indescriptible, un pur régal ! 

Après ces merveilles nous retournons à Saillans sur la route goudronnée qu'il faut suivre ,

puis un chemin qui monte vers une ferme. Nous entrons vers une propriété privée barrée par une chaîne mais un accès randonneur a été aménagé.

Ce chemin nous conduit près de la ligne de chemin de fer. 

La Drôme, dernière grande rivière méditerranéenne au cours complètement libre, de la source à son embouchure dans le Rhône. 

 

Ensuite, nous rejoignons le pont au-dessus de la D93 que nous avions franchi au tout début du parcours.

 Il faut traverser le pont puis redescendre à gauche en empruntant les mêmes escaliers. La voiture est à 500m au parking de la gare.

C'était une très belle balade avec plein de surprises ,même si j'ai un peu soufflé à la montée ,merci à mon petit mari pour ce beau samedi !

Des chiffres ?

 

Le graphique de la randonnée ...

 

 

 

Rando. Saillans Cœur de Drôme … Châtaignier remarquable des Bellieux
Rando. Saillans Cœur de Drôme … Châtaignier remarquable des Bellieux
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article