Rando raquettes Leoncel l'Echaillon

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Rando raquettes Leoncel l'Echaillon
Le tracé créé par mon mari Jacques

Le tracé créé par mon mari Jacques

Le Vercors est une région que nous aimons beaucoup mon mari et moi .

C’est un coin assez sauvage et reculé, alors même qu’il est à dix minutes de route seulement de chez moi ,oui nous avons la chance d'habiter au pied du Vercors !

Profitons de la neige qui est généreuse cette année et puis Léoncel n'est qu'à 40 minutes de route de Chabeuil , faut pas hésiter ,nous y arrivons  vers 10 heures trente.

On y trouve de nombreuses petites balades en raquettes ,un grand bol d'air, ça sera au grand échaillon aujourd'hui !

Là ça va grimper !

 Il y a au départ un passage plutôt raide à franchir mais avec ses 9,6 kms de distance et 416 m de dénivelé, cette rando en boucle reste facilement accessible pour nous qui avons l’habitude de la marche et de la raquette.

On prend la trace de sentier qui s’élève … brutalement. Les choses sérieuses commencent : devant nous, s’élève une longue, longue pente raide…

Pas la peine de se précipiter! On avance tranquillement mais sûrement à un rythme régulier ,je ne suis pas la première c'est sûr ,je suis tranquillement derrière !!!

Tout est réuni pour une journée type à la neige. 

Alors les gants, moufles, bonnets et écharpes… c’est parti et toujours avec le sourire ! 

Les raquettes se prennent facilement en main ,un petit réglage et il devient rapidement très agréable de marcher sur la neige, tout le monde est heureux !

Ces larges semelles  permettent de ne pas s’enfoncer dans la poudreuse, et on marche à peu près normalement. 

 

Avant 1790, Léoncel était une paroisse du diocèse de Die.

Léoncel, connue pour sa belle abbaye Notre-Dame.

L’église était celle d’une abbaye de l’ordre de Cîteaux, fondée en 1137. Rétablie après la Révolution, la paroisse de Léoncel a été érigée en commune en 1854.


Le Grand Echaillon situé juste au dessus du hameau de Léoncel, n’est éloigné que d’une trentaine de minutes de Valence.

Le circuit tracé est facile, la nature environnante n’est pas en reste et le panorama sur la vallée de Léoncel et de la Vacherie est splendide ,même si la brume est bien présente toute la journée …..

Après cet effort musclé, on atteint un replat et on ouvre grands les yeux : les arbres sont tout givrés. Les branches forment de la dentelle cristallisée. C’est une vraie féerie.

 

Vu le temps brouillé, avec cette humidité  , on s'est contenté d'un peu plus de 9 kms , et perso ça m'a suffit pour aujourd'hui ,on fait quand même une randonnée tous les deux jours ,c'est super !

Malgré la brouillasse, la randonnée est très sympa.

Rapidement, nous arrivons dans les sapins et les nuages ne nous gênent plus.

Nous profitons du silence de la neige qui amorti tous les bruits et continuons de nous enfoncer dans la forêt.

Le Grand Echaillon sous la neige, c'est vraiment féerique !

On atteint la bergerie de L’Echaillon d’où l’on embrasse du regard les paysages blancs de silence du Vercors.

Pour découvrir des paysages comme ceux qui jalonnent cet itinéraire, la randonnée en raquettes reste un moyen privilégié et permet de percevoir la beauté de la nature en hiver.

Entre milieux ouverts aux larges panoramas et l'intimité des sous-bois, ce tracé nous apporte  l'envie d'autres blanches aventures.

Des paysages dignes du Grand Nord ,c’est une balade raquette comme on les aime sur un sentier qui sillonne parfois à découvert et parfois en sous-bois.

Les arbres aux branches cristallisées de givre, les bras des sapins chargés de leur provision de neige ont rendu cette randonnée féerique.

Le sentier se poursuit sur une pente plus douce. On avance entre les arbres givrés, passant sous les branches qui forment des arches de neige. Nous nous amusons à faire tomber les amas de neige des branches ,mon mari Jacques s'amuse comme un gamin ,il n'est jamais fatigué !

La vie c'est simple comme un casse-croûte !

C’est midi : nos ventres crient famine. On déniche un appui contre un mur de bâtiment de l'Echaillon  qu’on déblaie pour qu’il fasse office de banc. C’est l’inconvénient des randonnées à raquette : pour la pause déjeuner, ce n’est pas toujours évident de trouver un coin où se poser… Même avec le coin à l'abri dégagé de la neige, on a les fesses au froid. Heureusement, on apporte toujours notre bouteille de thermos pour nous réchauffer le gosier.

Après une petite demi heure ,il faut bien repartir !

On s’engage dans une forêt de sapins aux branches alourdies de neige. Le sentier étroit serpente entre les sapins : cette randonnée raquette dans le Vercors est magique!

Un peu plus loin, on descend à travers des sous-bois : la neige et le vent font tomber des branches des myriades de cristaux de neige scintillants : on se croirait dans un conte de fée!

Certains amas de cristaux sont assez gros et font plutôt mal quand ils nous touchent!

 Nous bifurquons ensuite  en sous-bois et un peu plus tard, on se retrouve devant l'église .

Nous allons visiter l'église ,qui est ouverte ,et à l'intérieur il y a une jolie crèche de Noël .

Et enfin nous allons jusqu'au parking de Leoncel ,un peu fatigués ,mais contents !

Notre journée se termine ,comme il se doit devant une pogne au fruits confits pour fêter l'Epiphanie aujourd'hui 6 janvier 2021 ….

Film réalisé par Jacques Charles

Comment s’habiller pour une sortie en raquettes ?

Pour les vêtements c’est assez simple, une tenue de ski fera l’affaire. Même s’il fait chaud, les vêtements imperméables permettent de pouvoir s’asseoir dans la neige (et ne pas finir les fesses mouillées comme moi).

Pour les chaussures : prévoir des chaussures montantes et imperméables, soit spécialement pour la raquette, soit rando, soit après-skis.

Prévoir également de bons gants car les mans tiennent les bâtons pendant toute la marche.

 

 

Des chiffres ,si vous voulez !!!!

 

Graphique

 

 

Rando raquettes Leoncel l'Echaillon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article