Les sucettes de Bornes

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Les sucettes de Bornes
Les sucettes de Bornes
Les sucettes de Bornes

 

Nous avions déjà fait cette randonnée  le 22 août 2019 ,en voici le lien :

 

 

 

Montagne de Belle Motte par les Sucettes de Borne ...

 

Sur la commune de Glandage, dans la Drôme, les Sucettes de Borne (1090 mètres) offrent une randonnée en bordure d'un ruisseau, tranquille et facile à réaliser .

Après la ville de Die, nous avons pris la direction de Châtillon-en-Diois c'est-à-dire la route du col de Grimone, puis après le village, la direction de Glandage par les Gorges des Gâts.

Nous sommes passés devant l'usine hydro-électrique, et pris la route qui monte au hameau de Borne...en suivant le ruisseau .

Nous avons pris le charmant petit chemin en sous-bois et nous sommes redescendu par la piste pour faire un circuit.

Le parking est situé à environ 920 mètres d'altitude.

J'avais prévu un coupe-vent , car on monte à plus de 1000 mètres, mais malgré les orages épars qu'avait annoncé la météo ,nous avons eu un ciel bleu ,et le soleil ,bref un temps splendide !

Tout autour du  ruisseau de Puscle, les fleurs sont bien présentes partout .

Lis Martagon

 

Nous sommes tous   émerveillés ,par ces drôles de rochers , nous randonnons le long d'un cours d'eau, sur une piste forestière.

 Et tout autour, ici et là, des lames rocheuses dressées à la verticale comme un décor de film fantastique.

Nous sommes au pied des sucettes, ces grandes dalles rocheuses qui se sont redressées il y a 65 millions d’années sont très impressionnantes, certaines mesurant plus de soixante mètres de hauteur. 

Comment se sont formées ces sucettes ?

Pendant le Crétacé, des couches de sédiments se sont déposées par strates au fond d'une mer chaude.

Les sédiments, meubles au départ, sont devenues des couches plus ou moins dures de roches...

A terme, les couches dures (des calcaires) alternaient avec des couches plus tendres (des marnes).

Au moment de la formation des Alpes, il y a 65 millions d'années, les couches se sont pliées, plissées ou redressées quasi à la verticale. 

Puis l'érosion, le gel et le dégel ont fait leur oeuvre, en dégageant les couches dures qui seules sont encore en place, et forment ces étranges "aiguilles" que les habitants appellent des Sucettes, pour le plus grand plaisir des enfants et des grands !

Certaines de ces sucettes sont équipées pour y faire de l'escalade.

Chacun fait de son mieux pour faire une photo incroyable avec des illusions d'optique :

Ha ,celles ci ne sont pas mauvaises !!!! wink

Après le refuge de la Tour ,

nous continuons jusqu'au plus haut point (1490 m ),  il n'est que midi et demi, et nous faisons la pause pique-nique , le repas tiré du sac et les macarons que nous a emmené notre ami Jacques C.

Pour taquiner notre guide ,qui fait la sieste ,nous faisons mine de partir .....Du coup j'en oublie mes bâtons,mais mon mari  Jacques qui a le sommeil léger ne tarde pas à se réveiller !

Il a les clés de la voiture , je ne serais pas allée très loin  !!!!

Voilà ,nous attaquons la descente pour revenir au parking .

Il est 15 h 30, nous sommes de retour avec le soleil et beaucoup de bonne humeur. A quelques kilomètres de là nous nous arrêtons pour boire un coup ,comme à notre habitude à l' Auberge - Camping Le Pont D'espenel

 

C'était une excellentissime journée ,j'ai adoré refaire cette balade avec encore plein de fleurs ,merci à mon petit mari Jacques pour cette idée de balade ! 

Leucanthemum vulgare Marguerite commune
Orchis

 

Senecio ????

 

Dianthus Oeillet
Knautia arvensis Caprifoliaceae Scabieuse des champs
Catananche caerulea Cupidone bleue
Verbascum nigrum Molène
Epilobium angustifolium Onagraceae Epilobe en Épi

Et aussi des papillons !

 

 

Graphique de la rando ....
Et des chiffres ....

 

Les sucettes de Bornes
Les sucettes de Bornes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article