Les Gorges du Bruyant et le Pas de la Bergère

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Les Gorges du Bruyant et le Pas de la Bergère

Ce dimanche matin ,notre ami Jacques  nous emmène aux Gorges du Bruyant, sur le chemin menant au Vercors, non loin de Grenoble  à Lans en Vercors .

Mon mari a dessiné le topo ,il y a plus qu'à !!!!

Les chiffres sont quand même assez ardus :19,6 kms et 957 mètres de dénivelé

 

Jacques  gare sa voiture au parking des Gorges du Bruyant vers neuf heures trente ,

on enfile les grolles et le sac à dos et c'est parti !

Surtout ne pas oublier nos bâtons ,ils vont servir !

On traverse le Furon sur un petit pont, on voit dans une petite clairière, des tables de bois  installées pour le pique-nique ,ça ne sera pas pour nous ,on sera déjà loin à midi !

Le Bruyant écumant  et grondant, débitant une importante masse d’eau,  va rejoindre le Furon qu’il gonfle de ses eaux .

On commence la rando à travers la forêt, pendant plusieurs dizaines de minutes, en traversant les Gorges du bruyant.

On comprend  assez vite pourquoi ce petit cours d’eau est appelé « bruyant » ,surtout que cette semaine il était bien rempli .

Puis on remonte les gorges du Bruyant , dénommées également vallon du Bruyant,  une courte gorge au fond de laquelle coule le torrent du Bruyant, affluent du Furon, rivière qui rejoint l'Isère à Sassenage.

Les gorges se situent entre les communes d'Engins, de Lans-en-Vercors et de Saint-Nizier-du-Moucherotte dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Ce site classé depuis 1977 abrite de nombreuses richesses faunistiques et floristiques,

et offre une promenade ombragée au cœur du Vercors.

L'ensemble du site du vallon du Bruyant est classé depuis le  pour son intérêt pittoresque .  Quand aux pêcheurs, ils reconnaissent le torrent comme un lieu privilégié pour la pêche à la truite. Les promeneurs sont nombreux  à le sillonner.

 C'est une randonnée très agréable quand il fait chaud car très ombragée ,tout au moins au début  .

Le Bruyant est un petit torrent qui descend sur quelques kilomètres dans une vallée sauvage, boisée et très encaissée.(c'est balisé en jaune et vert)

 

 Au départ la balade passe d'une rive à l'autre grâce aux plusieurs passerelles tout au long de la montée .

 Cinq ou six passerelles aménagées (implantées dans les années 30)  permettent de franchir le ruisseau et de naviguer un coup à gauche, un coup à droite de sa rive et traversent le ruisseau du Bruyant jusqu'à sa source qui sort de terre ! 

En effet au fond de cette gorge encaissé, ombreuse et humide, dévale le torrent du Bruyant, né d’une résurgence jaillissant sous d’énormes blocs de rochers au pied de la montagne.

 Le matin,un petit air, vivifiant, en pleine nature, le site est un peu sauvage et très agréable. Beaucoup de mousse, de lichen sur les arbres dans ce vallon humide.

 Et puis on débouche au pied d’une cascade sur les lieux  d'un ancien moulin . Aujourd’hui encore, certains vestiges de cet ouvrage sont visibles tels que des meules et des voûtes.

 En effet, le Bruyant étant le seul cours d’eau de la commune de Saint-Nizier-du-Moucherotte, un moulin y avait donc été construit dans les années 1630. Aujourd’hui encore, quelques vestiges de ce moulin sont toujours visibles.

La littérature nous dit que ce moulin avait été construit en 1630 et que le meunier de Saint Nizier de Moucherotte y transformait le blé pour en faire de la farine, mais aussi d'autres céréales.

Fraîcheur et bien-être garantis ,tant qu'on est au bord de l'eau 

  Pour  changer totalement de paysage quelques instants plus tard et se retrouver à crapahuter au milieu des immenses rochers !

Celui des blocs glaciaires. Ces gros cailloux, présents tout au long du ruisseau, ont été transportés par le glacier il y a environ 20 000 ans. Ils portent le nom de “blocs erratiques”. Ils démontrent le rôle de l’eau dans la formation des gorges. En s’arrêtant un instant et en y regardant de plus près, il n’est pas rare d’observer des cristaux sur ces roches.

Ce sont des roches cristallines. Il a été démonté que ces roches sont originaires des Alpes centrales. Elles se distinguent des blocs de calcaire locaux par leur forme arrondie, due à l’usure du temps et au transport par l’eau et la glace. Dépaysement garanti....

 

 

On prend de l'altitude ,on approche du passage du  "Pas de l'Echelle ou de la Bergère",un passage permettant de traverser la falaise  .

 

 

C'est assez technique (rochers) avec un balisage à la peinture jaune et verte, une montée soutenue en sous bois , autant le dire tout de suite, il vaut mieux le faire à la montée et par conditions sèches,c'est assez physique !

 

Je pense que le pas de l'échelle (ou de la Bergère) n'est pas accessible pour un randonneur débutant , il faut savoir prendre des prises de pied et de main correctement et faire très attention au risque de glisser et de se faire mal voire très mal.  Parfois nous nous accrochons aux branches : c'est la bagarre !
Mais en même temps ça ne dure pas trop longtemps et c'est plutôt amusant !

Pour un randonneur confirmé le passage est très intéressant mais encore une fois il faut faire très attention .

Nous l'avons fait en montant , c'est mieux , je suppose que les rochers à la descente ça doit être plus problématique !

Je n'ai pas mis le flash photo ,ce n'est pas le moment de l'éblouir et il fait un peu sombre !!!

 Nous avons fait une boucle ,direction "Les Ramées "la descente est plus simple.
Notre ami Jacques C en train de faire un film de ce site extraordinaire

 

 

  Nous arrivons après maintes efforts dans une petite vallée très calme ,tout ici invite à se  reposer et profiter du temps qu'il fait et qui passe, sans contraintes.C'était magique !


Les paysages, forêts, champs,  pureté des espaces verts nous invitent au plaisir et à nous relaxer ,c'est cet endroit  que nous choisissons pour pique-niquer .

Après une petite heure de pause,nous prenons le chemin du retour en ne passant pas par le même itinéraire .Ouf ouf ouf  !!!

On a traversé des pâturages avec les moutons et les patous sous les arbres .... 

 Le chien de montagne des Pyrénées est une race ancienne de chien de berger, utilisé  pour la protection des troupeaux contre les prédateurs, notamment les loups chez nous .... 

Encore un peu de montée douce avec de beaux points de vue ,

puis on amorce la descente  avec un pourcentage de pente variable mais constant ,et raide par moments,

 puis nous prenons la direction de la Croix des Ramées (1631 m). 

La Croix des Ramées apporte le petit détail en plus dans cette balade pour le point de vue sur la vallée.

Un planeur a survolé l'endroit pendant plusieurs minutes ..... Le site est si beau !

 Par le petit trou de la lorgnette 

Des résidus ??? 

 

Nous rebroussons chemin, on se trouve à quelques dizaines de mètres à l'écart de la descente .

Descente rapide par le pas de la Tinette 

 

Œillet des montagnes

 

Campanule bleue

et la ferme des Jeux qui a l'air abandonnée ......

puis le hameau de la Chenevarie 

 Encore 2,6 kms pour arriver au parking où on a laissé la voiture .

Les Epilobes ou Laurier de saint Antoine sont des vivaces rustiques à croissance rapide.

 

C'était une magnifique balade qui se mérite certes , mais c'est une véritable féerie de cartes postales grandeur nature qui se succèdent !

J'ai beaucoup aimé ,merci à mon petit mari Jacques qui nous a concocté ce topo ! 

Nous avons pris un verre en terrasse en arrivant à Lans en Vercors au bar très fleuri " Le pic st Michel " Jacques C nous a offert de la brioche que j'ai appréciée et dévorée j'avais une faim de loup ! 

Résultats de recherche

Merci Jacques C. pour la balade en voiture et aussi pour le pull pour me changer , j'avais mouillé la chemise à faire la grimpette !!!! 

Je ne suis pas bien en mec ? wink

C'était encore un super dimanche ensoleillé avec des amis et beaucoup de bonne humeur ,c'était génial ,vivement qu'on recommence ! 

 

Les Gorges du Bruyant et le Pas de la Bergère
Film réalisé par notre ami Jacques C. à la "croix de la Ramée "Merci à lui ,il est très bien fait !
Les Gorges du Bruyant et le Pas de la Bergère

On a vu beaucoup des papillons

et fleurs dans ce lieu idyllique  

Lis Martagon
Digitale
Campanule
Knautia arvensis Caprifoliaceae Scabieuse des champs
Gentiane
Inula ensifolia ????
Raiponce
Encore quelques orchis
Leucanthemum vulgare Marguerite commune
Scabieuse
Trifolium purpureum Trèfle pourpre

 

Pour ceux qui aiment les chiffres .....
Graphique de la randonnée

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article