Mon rosier Ghislaine de Féligonde

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Mon rosier Ghislaine de Féligonde
Mon rosier Ghislaine de Féligonde

J'ai planté mon rosier Ghislaine de Féligonde au tout début de mon jardin (1998), il se porte à merveille et il fait chaque années de multitudes de roses .Il donne sur la rue et il cache avantageusement la remorque de déchets verts ......

 

 

Ghislaine de Feligonde est un excellent rosier ancien grimpant jusqu'à 3m, doté d'une belle santé et d'une floraison aux tons pastel inhabituels.

En juin, puis plus timidement jusqu'en octobre, par vagues successives, ses petites fleurs pleines de 4cm naissent dans un teinte ocre à jaune abricot, puis pâlissent en ivoire.

Elles sont regroupées en bouquets denses, multicolores et légèrement parfumés.

Ce rosier très facile à cultiver dans toutes nos régions est aussi beau lorsqu'il est conduit en arbuste que palissé sur un support.

 

Le Rosier Ghislaine de Feligonde, obtenu en 1916, est encore aujourd'hui l'un des plus recherchés par les amateurs de roses anciennes. Grimpant ou arbustif, sa vigueur est rarement prise en défaut, même à mi-ombre, et son charme est unique. La singularité de cet excellent hybride du rosier multiflore s'exprime en particulier dans le coloris inhabituel et changeant de ses petites roses bien pleines, semblables à des pompons. Rassemblées en bouquets légèrement parfumés, elles naissent dans une teinte ocre à jaune abricoté, se fardent plus ou moins d'orangé, puis pâlissent en ivoire, créant une harmonie de teintes très douce, très chaude et tendrement multicolore. Moyennement remontant, ce rosier peu épineux déploie toute sa splendeur en arbuste isolé, sans entrave, dévoilant son port naturel un peu bohème.

 

Ce grand rosier au feuillage caduc est une ancienne obtention du rosiériste français Turbat. Cet hybride exceptionnel, rattaché à la famille des Rosa (x) multiflora et Rosa (x) wichuraiana, est issu du Rosier grimpant 'Goldfinch'. Il  montre un port naturellement ample et souple, aimablement désordonné. Il atteindra  2.50m à 3m de hauteur pour une envergure de 1 à 2 m, selon les conditions de culture. Ses longues tiges sont souples, peu épineuses et couvertes d'un petit feuillage qui garde son coloris vert frais et vif, éclatant, durant toute la saison. Sa résistance aux maladies est très bonne, mais il semble un peu sensible au marsonia s'il est palissé contre un mur trop ensoleillé.

Les fleurs de ce grimpant se forment en juin, en abondance, puis à nouveau au cours de l'été et jusqu'en automne si le sol reste frais. En climat chaud, cette floraison démarre un peu plus tôt, marque une pause en juillet-août, puis repart avec générosité en septembre, à la faveur du retour des pluies. Rassemblées en bouquets de 10 à 20, elles naissent sur de courtes pousses de la 2ème année, en petits boutons pointus rose-orangé vif. Elles s'épanouissent en petites rosettes doubles, de 4 cm de diamètre, formées de 20 à 39 petits pétales jaune abricot mûr, virant rapidement au crème puis à l'ivoire par temps chaud. En automne, elles sont davantage teintées de rose. Elles sont toutes différentes, créant un bel effet multicolore sur la plante. Leur parfum, assez léger, est doux et fruité.  Les petits fruits qui font le régal des oiseaux à la mauvaise saison sont en réalité des faux fruits charnus appelés cynorhodons.

Le Rosier Ghislaine de Feligonde est un rosier vigoureux mais gracieux, épanoui et nonchalant, doté de la force des tendres. Comme les autres grands rosiers, à l'image de 'Alchymist' ou 'Gloire de Dijon' avec lequel il s'accorde si bien, il est incomparable pour donner un petit air d'abandon planté au-dessus des massifs un peu trop stricts. C'est un compagnon idéal pour un viel arbre fruitier, un petit pilier et les cabanons auxquels il donne un charme fou. Palissé sur une arche, près de la terrasse, il constituera un passage poétique et doucement parfumé. On pourra le marier à une clématite à grandes fleurs bleues ou blanc pur, leurs floraisons d'automne se mêlant à la perfection. Comme il est aisé de lui garder un port buissonnant, par ailleurs absolument superbe, on pourra le planter en isolé ou dans une haie mixte, en compagnie de viornes, de seringats ou de lilas. Enfin, il s'adapte bien à la culture dans un grand pot. 

Ce rosier porte le nom de la fille d'un officier français, décédé à la fin de la guerre 1914-1918.

Obtention Turbat 1916

 

Mon rosier Ghislaine de Féligonde
FICHE DÉTAILLÉE

Bien que créé en 1916, le rosier grimpant Ghislaine de Féligonde est un romantique. D'un naturel fougueux, il cultive pourtant la pâleur de ses roses. Il s'arrange aussi bien de l'élégant débraillé de son port naturel que d'un palissage qui le hissera jusqu'à 2,50 m. de haut. Au solstice d'été, s'épanouiront en bouquets parfumés des petites corolles jaune pâle frôlées de chamois. Le rosier Ghislaine de Féligonde est un rosier ancien, moyennement remontant.

AUTRES INFORMATIONS
  • Obtenteur : Tubat
  • Sous famille complexe : Multiflora
  • Type de fleur : petite fleur double
  • Remontée florale : Moyennement remontant
  • COULEURJAUNE
  • DIAMÈTRE DE LA FLEUR4 CM
  • EXPOSITIONSOLEIL, MI-OMBRE
  • ANNÉE DE CRÉATION1916
  • PÉRIODE DE FLORAISONJUIN À NOVEMBRE
  • HAUTEUR MAX3 M
  • PARFUMPARFUM LÉGER (+)
  • TYPE DE FEUILLAGESEMI-PERSISTANT
  • Label Fleurs de France

 

Mon rosier Ghislaine de Féligonde
Mon rosier Ghislaine de Féligonde

Publié dans mes rosiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article