Le jardin Le Clos fleuri en Août 2022

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Le jardin Le Clos fleuri en Août 2022

Abonnement

 

 

 

Les restrictions d’eau nous interdisent d’arroser le jardin d’ornement sauf si l’on a encore des réserves d’eau de pluie, mais on peut limiter les dégâts de la sécheresse en renforçant tous les paillis, car le soleil attaque les racines qui se trouvent près de la surface. Ne coupez pas encore les branches séchées des arbustes, car certaines pourront reprendre vie.

Je suis contente 6o mm de pluie depuis dimanche .

- 14 août 25 mm

-16 août 10 mm

-17 août 25 mm

Il pleut, il mouille c'est la fête à la grenouille… Depuis le début de la semaine il pleut, mais il ne manquerait plus qu'on soit insatisfait après cette canicule et sécheresse légendaire !

Depuis quelques années de même que les plantes fragiles au gel ,j'élimine au fur et à mesure les plantes non résistantes au sec .

Mes plantes dromadaires.

Ce joli nom désigne des végétaux qui poussent naturellement dans la zone méditerranéenne, depuis les côtes jusqu'aux montagnes de l'arrière-pays. Très résistantes, ces plantes se sont adaptées aux pluies rares et aux terres ingrates, rocheuses et sableuses.

L'hélichryse (Helichrysum italicum), appelée immortelle d'Italie ou plante au curry

Je mise sur des variétés de plantes peu gourmandes en eau.

Le millepertuis
C’est une plante comme on les aime : le millepertuis ne nécessite que peu d’entretien une fois installé au jardin. Et pourtant, ses jolies petites fleurs jaunes vont vous ravir tout l’été. Plantez-le à l’automne et taillez-le à la fin de l’hiver au début du printemps tous les deux ou trois ans seulement.

 

Les acanthes
Magnifiques plantes ornementales, les acanthes (l’acanthe épineuse ou l’acanthe à feuilles molle) sauront s’adapter à nos envies : isolées, en massif ou le long d’un muret, les acanthes sont vivaces et apprécient les sols secs. Il est donc inutile de l’arroser durant l’été. Pailler cependant son pied à l’automne pour lui permettre de refaire des fleurs le printemps suivant.


Le Sedum d’automne fleurit tardivement, d’où son nom, entre août et octobre. Ce qui est une bénédiction pour les derniers papillons de la saison et quelques abeilles en fin de vie. La variété ‘spectabile’ possède une floraison élégante en cymes constituées d’une myriade de toutes petites fleurs roses en étoile. Son feuillage vire au pourpre en automne et les tiges sèches peuvent rester tout l’hiver en place. C’est décoratif mais aussi utile pour certains oiseaux qui viendront se régaler des graines. Les sedums apprécient les sols secs, ensoleillés, voire même brûlants et sont très rustiques. La seule chose qu’ils redoutent est l’humidité hivernale.


La Valériane des jardins (Centranthus ruber) possède une superbe floraison rouge de juin à octobre. Ces fleurs sont très nectarifères et attirent beaucoup les papillons. Cette plante est quasiment inratable car elle pousse partout, mais avec une préférence pour les sols pauvres et secs, et s’insérera avec succès dès qu’elle entrevoie un petit bout de terre nue dans un massif ou simplement un trou dans les joints de maçonnerie. Elle se balade tellement facilement dans votre jardin qui lui arrivera de faire des petites escapades sur la rue ou dans les jardins de vos voisins. Ce n’est pas très grave : la Valériane des jardins est si belle que personne ne vous en voudra…

 UNE DURE À CUIRE :l’Euphorbia Characias
Formant parfois des touffes de plus d’un mètre de largeur, l’Euphorbia Characias ou Euphorbe arbustive est intéressante à plus d’un titre. Elle résiste très bien à la sécheresse, peut pousser dans des endroits compliqués (sur un muret par exemple) et montre un feuillage vert bleuté persistant toute l’année. Véritable curiosité botanique, cette Euphorbe nous gratifie d’une très agréable « floraison » jaune-verdâtre qui dure entre juin et septembre. L’Euphorbe arbustive sera particulièrement bien mise en valeur en compagnie de sedums, de phlomis, de thym ou de lavandes pour un massif à l’ambiance méditerranéenne.

Erigeron karvinskianus ou vergerette n’a pas volé son surnom de « pâquerette des murailles ». Elle lui ressemble un peu au niveau de sa floraison qui s’étale entre mars et octobre, avec une pause en période de sécheresse, pour reprendre de plus belle dès le retour de la pluie. Elle s’accommode des sols les plus secs et pauvres. Elle se ressème partout et se propage aussi par rhizome, mais pourrait-on lui en vouloir ? Cette sympathique petite vergerette n’est jamais encombrante et fleurit les coins les plus ingrats du jardin (escaliers, vieux murets, entre les dalles,…), là où aucune autre plante n’aurait voulu se glisser. A noter, que son feuillage est persistant l’hiver jusque -5° C.

L’euphorbia myrsinites ne passe pas inaperçue avec son feuillage persistant (qui reste en place toute l’année) charnu, vert bleuté, disposé en écailles autour de ses tiges rampantes. Sa floraison vert-jaune, qui arrive au printemps, vaut elle aussi le coup d’œil. Cette plante de petite taille est également très résistante au froid (jusqu’à -25 °C).

La verveine de Buenos Aires (verbena bonariensis) est une vivace à la courte durée de vie, mais qui se ressème spontanément : il suffit de la laisser monter en graine, les semences se disperseront et de nouveaux plants feront leur apparition. Elle dévoile de juin à novembre une belle floraison aérienne bleu violacé, portée par de grandes tiges rigides. Et en plus, elle attire les papillons !

La santoline petit-cyprès est un buisson compact à port arrondi et aux feuilles plumeuses persistantes de couleur gris argenté. Santolina chamaecyparissus est couverte tout l’été de petites fleurs en pompons jaune vif. Cette plante aime le soleil, et les sols pauvres et caillouteux.

Le Lavandin

Arbrisseau méditerranéen appelé aussi lavandin, à feuillage persistant et très parfumé.

Sol : sec à très sec Période de floraison : été Nature du feuillage : persistant
Entretien :il faut  tailler après chaque floraison pour maintenir compact.

Yucca Banana Split Banana Split est une variété de yucca produisant un feuillage jaune marginé de vert. Sa particularité réside dans son feuillage souple et donc retombant contrairement à la plupart des autres yuccas. Il résistera à des températures allant de -15°C à -18°C.

Autre choix spectaculaire, les yuccas. De couleurs variées en fonction des variétés, ils présentent l’avantage de former de grandes feuilles très graphiques en forme de glaive, et de produire des hampes florales avec des clochettes blanches tout l’été. Rustiques, ils vont s’adapter aussi bien au froid qu’au chaud. De grand format, mettez-les en valeur en sujet isolé ou dans un massif de vivaces pour apporter du graphisme.

Les Aromatiques,

Les feuillages et les fleurs qui ne demandent pas d’eau peuvent s’associer aux plantes condimentaires. Aromatiques, elles se cueillent au fur et à mesure des besoins et se cultivent aussi bien en pleine terre qu’en contenant sur un balcon, une terrasse ou un petit jardin de ville.
Le thym, qui redoute l’excès d’eau va se plaire dans un jardin ensoleillé et se couvrir de petites fleurs bleues, très mellifères.


Le romarin,

la sarriette et l’origan ne craignent pas les périodes de sécheresse et le manque d’eau. Sur un lit de drainage, placez quelques pieds dans vos massifs fleuris et dans les rangs du potager pour en avoir à portée de main presque toute l’année.

Pour les rosiers, j'ai installé un paillis (paille de lin) au sol afin de maintenir l’humidité au pied des plants et aux racines.

La sécheresse et la chaleur extrême font également que les roses cessent de produire des boutons.

Le jardin Le Clos fleuri en Août 2022

Publié dans au fil du temps...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Merci Claudette pour tous ces bons conseils de plantes résistantes à la sécheresse. Ton article va m'être très utile. A bientôt j'espère sur les chemins de randonnée. Françoise
Répondre
L
Merci beaucoup pour ton gentil commentaire qui m'a fait très plaisir.Oui à bientôt Françoise 👋