L'ortie et la camomille au service de la beauté

Publié le par Le jardin du Clos fleuri de Claudette

     
51475148    

Les indispensables: l'ortie et la camomille

Ortie     5138
Grande ortie
Au quotidien, d'autres plantes trouveront aussi leur place sur les étagères de salle de bain comme la camomille et même l'ortie!!
En effet cette dernière, longtemps chassée des jardins, reprend petit à petit du terrain et se retrouve en première ligne en jardinage biologique grâce au purin d'ortie. Et si elle s'avère autant bénéfique pour les autres plantes, elle a possède aussi quelques talents pour prendre soin de notre corps. Nos grands-père la consommait d'ailleurs déjà séchée et mélangée à leur yaourt pour empêcher les rhumatismes d'être trop présents. Assainissante et reminéralisante, la grande ortie (Urtica dioica), en lotion, convient aux peaux normales à tendance grasse, peut faire partie d'un traitement contre l'acné, l'éczéma ou soulager les irritations. Elle participe même au ralentissement de la chute des cheveux!!
Pour s'en procurer, il suffit de faire une balade au fin fond des champs et de cueillir les tendres pousses et sommités des pieds les plus éloignées de sources de pollution tels routes, chemins, et aval de champs traités chimiquement. On peut également l'avoir directement à domicile. Pour cela il suffit d'aller déraciner quelques pieds d'ortie et de les replanter dans son jardin. Un trou assez vaste, un peu de terreau, de compost si disponible, un premier arrosage après plantation et vogue la galère!! Elles se re-sèmeront ensuite toutes seules au prochain printemps grâce aux fleurs mâles et femelles présentes généralement sur un même pied.  
Camomille                                                         
La camomille quant à elle, n'est pas uniquement synonyme de douces nuits. Adoucissante, cicatrisante, elle s'adapte à merveille aux peaux sèches, sensibles et irritées, lorsqu'elle est utilisée en lait ou en lotion chaque jour. Pour une utilisation cosmétique et thérapeutique, il vaut mieux opter pour un pied de camomille romaine ou matricaire (Chamaemelum nobile ou encore Anthemis nobilis d'après Linné). Florissant en mai juin, on récolte ses fleurs que l'on fait soit sécher pour une utilisation ultérieure, soit que l'on utilise fraîches. La camomille apprécie une terre ordinaire un peu acide, mais surtout bien drainée et assez sableuse. A installer de préférence au soleil. C'est une plante vivace bisannuelle, peu gourmande en eau qui se re-séme toute seule si elle se plaît. Mais on peut aussi pailler le pied taillé en boule rase durant l'hiver pour le voir refleurir au printemps prochain.
Lait à la camomille    
Pour un lait tout en douceur, il suffit d'une poignée de fleurs de camomille et trois cuillères à soupe de lait entier en poudre. Faire bouillir les plantes dans 50 cl d'eau. Laisser infuser 15 minutes puis filtrer. Une fois le liquide refroidi, ajouter le lait. A conserver une semaine au réfrigérateur dans une bouteille en verre. Ce lait peut-être utilisé comme un démaquillant quotidien.
926
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article