Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019

 Octobre : Ce n’est pas encore ce mois-ci que l'on pourra se reposer côté jardin. Pour toutes celles et tous ceux qui espéraient encore un éventuel temps-mort, autant passer aux aveux : cela n’arrivera jamais. wink

Le jardin aura toujours une occupation sous le coude pour nous distraire. Mais avouez-le, au fond, nous aimons ça !!!!! 

Que serait le jardinier sans un petit coin à biner, une plante à rempoter, ou un arbre à tailler. C’est pour nous éviter un tel sentiment d’inutilité que le mois d’octobre nous procure son lot de labeur. Ce travail va principalement consister aux dernières récoltes et à la préparation du terrain pour la saison froide.

Préparons notre jardin par un grand nettoyage : débroussaillons, désherbons, ramassons les feuilles mortes, raccourcissons les branches, arrachons toutes les annuelles défleuries...

Et zou ,plantons les bulbes à fleurs qui annonceront le retour du printemps !

En octobre, pour nos fleurs, commençons par nettoyer les massifs et terminons l'arrachage des bulbes d'été défleuris ,non rustiques (glaïeuls, dahlias, crocosmias).

Ensuite :

  • Protégeons les vivaces peu rustiques contre le froid, avec un paillis épais (paille de lin ).
  • Rabattons les vivaces défleuries et continuons à diviser les touffes de vivaces âgées.
  • Préparons le terrain pour les nouveaux massifs (à la fourche-bêche ou à la grelinette).

Rosiers en octobre :

 

  • Les rosiers remontants sont capables de fleurir jusqu’aux premières gelées à condition de retirer les fleurs fanées au fur et à mesure .
  • Continuons à enlever les mauvaises herbes qui poussent autour des rosiers.
  • Il arrive souvent qu’avec l’humidité automnale certains rosiers soient touchés par des champignons qui provoquent un jaunissement des feuilles et leur chute. Ramassons les au fur et à mesure et détruisons les .....

     

Tout l’été nous avons arrosé, nettoyé, observé notre jardin…

Les idées de modifications d’améliorations se bousculent,dans notre tête 

Nous allons pouvoir planter déplacer nos plantes les moins fragiles......

Arbres, arbustes et conifères:

  • Nous pouvons faire une dernière taille très courte des topiaires et des haies.
  • C'est le moment aussi de tailler les arbres à fort écoulement de sève, bouleau, noyer, érable…
  • Nous pouvons bouturer buddleia, weigelia, seringat, mahonia, forsythia, saule, hortensia…
  • Préparons dès maintenant les trous de plantations (mélange de compost terreau et de bonne terre).
  • Récupérons les drageons de lilas, spirées, corètes, symphorine,pour planter ou donner .…
  • C'est le moment de planter les conifères et les arbustes à feuillage persistant, fusain, camélia, rhododendron , magnolia, viorne tin, houx...ainsi que les pivoines arbustives .....

     

Plantes vivaces :

  • Il faut diviser dès maintenant les touffes d'épimédium, phlox, ophiopogon, pivoine herbacée, bergénia… iris.
  • On peut tailler la lavande sur vert,
  • Bouturons pélargonium, héliotrope, fuchsia…
  • Plantons les pivoines, pivoines arbustives, pervenches, épimédium, sedum, graminées, hélianthèmes…si vous avez encore de la place au jardin ! Ce n'est pas le cas pour moi ,il y a comme qui dirait "crise du logement "
  • Repiquons les semis si vous en avez fait : fenouil, alchémille, ancolie, campanule, euphorbe, hellébore…
  • Mettons en place les plantes du printemps : pensées, myosotis primevères…
  • Plantons les bulbes de printemps : tulipes, narcisses, jacinthes, crocus, muscaris…
  • Il faut penser à couper et laisser sécher les dahlias avant de les rentrer
  • On peut faire une dernière tonte de gazon ....
  • A la fin du mois, commençons à emmailloter les plantes fragiles telles que les bananiers ....
  • Il faut dès à présent ramasser les feuilles mortes et profitons-en pour les mettre au compost , ou servons-nous en pour pailler nos plantes.
  • Pensons à arrêter les arrosages automatiques avec la pluie revenue !
  • Il est temps aussi de rempoter les plantes frileuses prélevées au jardin pour les installer sous abri            ( ficoïde, gerbera, lantana, ostéospermum). Celles que nous laisserons à l'extérieur doivent être couvertes d'un épais paillis, ainsi que les végétaux nouvellement plantés, plus fragiles que les plantes bien installées.
  • Il faut d'or et déjà arracher les annuelles qui ont fini de fleurir dans les massifs ou les jardinières, et remplaçons-les par des bisannuelles : pensées, pâquerettes, giroflées, myosotis...
  • Mettons en place des potées composées de bruyères d'automne, asters, anémones du Japon, sedums, pensées, choux d'ornement, ainsi que les chrysanthèmes achetés en pot afin de leur garantir une belle floraison au mois de novembre.
  • Rentrons sous abri les géraniums,  les agrumes.
  • On peut regarnir la pelouse : il faut griffer les parties abîmées, ressemer le gazon à la volée, ratisser et enfin tasser. 
  • C'est le moment de déterrer les bulbes d'été : glaïeuls, dahlias, crocosmias, cannas, bégonias tubéreux... et rentrons-les dans un local sec et aéré (véranda,cave, garage) pour les replanter au printemps suivant.

     

  • C'est aussi le mois pour installer les bulbes de printemps : tulipes, narcisses, fritillaires, muscaris perce-neige, jacinthe, crocus, scilles, etc. La très large palette de couleurs qu'offrent ces fleurs nous permettra de composer de superbes associations avec giroflées, myosotis, pâquerettes qui viendront fleurir nos massifs, bordures, ou jardinières.
  • Ha ,il faut planter aussi les cyclamens de Naples et les bruyères...
  • Pensons à supprimer les fleurs fanées des arbustes à floraison estivale en taillant l'extrémité des rameaux (buddleia, althea, caryopteris...).
  • Taillez une dernière fois les haies avant les gelées.
  • Fleurissons les massifs en plantant des pensées, des chrysanthèmes, les primevères, les bulbes (jacinthe, crocus, jonquille).

     

  • Surtout n'oublions pas de marquer par un tuteur les plantes vivaces (anémone du Japon ou pivoine) avant qu’elles disparaissent et protégeons-les par une couche de feuilles mortes contre les futures gelées. Il faut faire de même pour les plantes grimpantes sensibles aux gelées (clématite, fuschias). 
  • Et de diviser les vivaces d'été: les acanthes, les bergénias, les hostas et véroniques.
  • Il faut qu'on termine la plantation des bulbes à floraison printanière, des giroflées, des myosotis, des pâquerettes, des pensées.
  • Nous pouvons créer de belles jardinières avec des bulbes printaniers (perce-neige, crocus, narcisses, tulipes, jacinthes); Agencez-les en fonction de leurs couleurs et leurs tailles!
  • Il faut bien penser à protéger les racines des plantes contre le froid en couvrant avec du papier bulle l'ensemble des jardinières.

Mon jardin d'ornement dévoile un nouveau visage, il est tant de procéder à un grand nettoyage: désherbage, plantations, multiplication des vivaces, j'enrichis mes massifs en amendement organique (compost ,fumier ). C'est le dernier entretien de la pelouse!

L’hiver sera bientôt là ! Les températures commencent à chuter et déjà les premiers signes de l’automne ne trompent pas. Les arbres se parent de leurs couleurs chatoyantes entre jaune profond et rouge intense.

Au jardin, il est temps que je prépare l’arrivée des premiers frimas. Les plantes d’intérieur sorties tout l’été ainsi que les plantes frileuses telles que les orchidées, les hibiscus retrouvent la douceur de la véranda tandis que déjà je prépare le printemps en plantant les bulbes de la saison prochaine.

J'entretiens mon bassin en octobre :

Le bassin nous demande quelques efforts en automne. Tout dépendra des températures durant la journée mais, dès qu’on passe la limite de 10°C en pleine journée, il est temps d’agir et d’arrêter de nourrir mes poissons pour les amener vers l’hivernage.

Ce qu’il est important de faire est de retirer les feuilles, branches, ou algues invasives qui ont pu se propager dans le bassin. La raison : préparer l’hivernage de mon bassin qui risque de geler. Lorsque la glace sera là, les feuilles, algues et branches iront au fond  et se décomposeront. En se décomposant, il y aura un rejet de gaz qui risque fortement de perturber l’équilibre du bassin.

Il faut donc couper les fleurs de berges et rentrer toutes les plantes qui ne supportent pas le gel.

Nous pouvons les entreposer en intérieur ou sous une surface de paillage dehors.

Surtout, pensons à bien débrancher les fontaines et système d’aération d’eau car ces systèmes vont conduire à un refroidissement accéléré de l’eau du bassin. Les poissons auront un peu plus de mal à s’adapter à des différences de températures trop importantes en peu de temps.

Enfin, il ne faut pas que j’oublie de laisser des branches ou bûches proches du bassin pour permettre aux batraciens de se cacher et de faire leur place durant l’hiver. Il va falloir que je dispose des bouts de bois à la surface afin d'éviter la formation de glace.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

LES BONS SOINS POUR LES ROSIERS :

En ce moment je supprime les fleurs fanées et je ramasse les feuilles tombées sur le sol. 

A l'approche des premières gelées, c’est le moment où je commence la taille d’automne des rosiers buissons à floraison remontante. Je rabats de moitié toutes les branches, j'enlève le bois mort et malade. Il est préférable de ne pas mettre sur le tas de compost ou de ne pas broyer, les feuilles, les fleurs fanées ou les rameaux. Tous ces déchets végétaux sont très souvent porteurs de spores de champignons responsables de maladies, il vaut mieux les jeter ou les brûler. 

Je nettoie les rosiers grimpants, tiges et pleureurs en enlevant les fleurs fanées, les fruits qui se seraient formés et le bois malade, mort. 

Je palisse et j'attache les nouvelles tiges des rosiers grimpants et je vérifie les attaches qui relient le tronc au tuteur des tiges et pleureurs. 

Et vous ,si vous avez encore de la place, les plantations de rosiers pourront commencer la deuxième quinzaine du mois, lorsque les températures se sont rafraîchies et que les premières pluies d'automne ont réhydratées les sols. 

Il faut préparer le sol pour accueillir les nouvelles plantations : Enlever les mauvaises herbes, cailloux et pierres et bêcher profondément en incorporant du compost. 

Très important : Si une nouvelle plantation de rosiers est décidée là, où des rosiers étaient précédemment installés, il est fortement recommandé de renouveler la terre sur 50 cm de profondeur en y ajoutant du compost. 

Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019

Petits diaporamas de mes plantes en ce moments ......

Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Cette anémone du Japon est un hybride vigoureux, de grande taille, très florifère d'août à octobre. La plante dresse à plus de 1m20 de larges fleurs simples, en coupe évasée, blanc pur, lavées de rose au revers, exhibant une couronne de longue étamines jaunes. C'est une excellente vivace pour la mi-ombre ou l'ombre fraîche, qui peut parfois devenir envahissante là où elle se plaît....

Cette anémone du Japon est un hybride vigoureux, de grande taille, très florifère d'août à octobre. La plante dresse à plus de 1m20 de larges fleurs simples, en coupe évasée, blanc pur, lavées de rose au revers, exhibant une couronne de longue étamines jaunes. C'est une excellente vivace pour la mi-ombre ou l'ombre fraîche, qui peut parfois devenir envahissante là où elle se plaît....

Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Hedychium coronaria, le gingembre papillon ou gingembre blanc est une plante vivace rhizomateuse appartenant à la famille des Zingibéracée, au même titre que le gingembre utilisé en cuisine, Zinziber officinalis. Le gingembre papillon est originaire d’Asie, notamment d’Inde, il est cependant distribué dans de nombreuses régions du monde ; devenu plante nationale de Cuba où elle est appelée Mariposa, ou encore plante invasive au brésil, à Hawaï ou en Floride.  En Europe, Hedychium coronaria se retrouve dans quelques jardins ornementaux. C’est l’un des gingembres à fleur les plus faciles à cultiver, assez rustique : une superbe plante d’allure exotique pour massif ou conteneur.....

Hedychium coronaria, le gingembre papillon ou gingembre blanc est une plante vivace rhizomateuse appartenant à la famille des Zingibéracée, au même titre que le gingembre utilisé en cuisine, Zinziber officinalis. Le gingembre papillon est originaire d’Asie, notamment d’Inde, il est cependant distribué dans de nombreuses régions du monde ; devenu plante nationale de Cuba où elle est appelée Mariposa, ou encore plante invasive au brésil, à Hawaï ou en Floride. En Europe, Hedychium coronaria se retrouve dans quelques jardins ornementaux. C’est l’un des gingembres à fleur les plus faciles à cultiver, assez rustique : une superbe plante d’allure exotique pour massif ou conteneur.....

Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Le Yucca rostrata est parfois appelé Yucca rostré en raison du graphisme de son inflorescence monumentale, évoquant un bec géant plongeant dans sa tête sphérique hérissée de mille feuilles d'un vert-gris-bleuté métallique. Il fait partie de ces plantes exotiques mais rustiques venues des déserts nord-américains, froids en hiver, arides en été, que l'on rève d'adopter pour apporter à nos décors parfois conventionnels une note dépaysante et le souffle des grands espaces. De belle stature, de croissance assez rapide en sol fertile et profond, il forme au bout de quelques années une plante magnifique. Réservez-lui un emplacement de choix dans un jardin sec ou au centre d'une grande rocaille, on ne verra que lui!     Originaire des zones montagneuses du centre Nord du Mexique, le Yucca rostrata est capable de résister à des températures de l'ordre de -16°C en sol très sec, et à de longues périodes de sécheresse estivale. C'est une plante arbustive appartenant à la famille des agavacées, de croissance réputée plutôt lente en sol pauvre et sec. Lorsqu'il est jeune, le Yucca rostrata forme une boule hirsute, très dense et naturellement peu ramifiée. Au bout de nombreuses années, il peut former un tronc, parfois double, de 3 à 4m de hauteur, couvert d'une 'jupe' de feuilles sèches, pouvant atteindre 30cm de diamètre. Chaque tronc porte une grande couronne sphérique large de 1m à 1,50m, composée d'une multitude de feuilles linéaires. Les feuilles d'un vert-bleuté, marginées de jaune, sont assez rigides, étroites, linéaires et terminées par une épine. Elles mesurent 40 à 60cm de longueur pour 1,2 à 2 cm de largeur. La floraison intervient après 3 à 4 années de culture, de mai à juillet en France. Chez cette espèce, l'inflorescence est unique et partiellement enfouie dans la masse du feuillage. Elle se développe en grande panicule semblable à un large chandelier. Les fleurs, en forme de cloches pendantes de 3cm de diamètre, sont blanches et de texture cireuse. Elles sont portées en panicules dressées et ramifiées mesurant 40 à 70cm de hauteur, et portées à plus de 4m de hauteur. Ces fleurs sont comestibles et ont un léger goût suave, agréable dans les salades estivales.  Lorsqu'il est arrosé pendant l'été, ce Yucca Rostrata montre une croissance spectaculaire.....

Le Yucca rostrata est parfois appelé Yucca rostré en raison du graphisme de son inflorescence monumentale, évoquant un bec géant plongeant dans sa tête sphérique hérissée de mille feuilles d'un vert-gris-bleuté métallique. Il fait partie de ces plantes exotiques mais rustiques venues des déserts nord-américains, froids en hiver, arides en été, que l'on rève d'adopter pour apporter à nos décors parfois conventionnels une note dépaysante et le souffle des grands espaces. De belle stature, de croissance assez rapide en sol fertile et profond, il forme au bout de quelques années une plante magnifique. Réservez-lui un emplacement de choix dans un jardin sec ou au centre d'une grande rocaille, on ne verra que lui! Originaire des zones montagneuses du centre Nord du Mexique, le Yucca rostrata est capable de résister à des températures de l'ordre de -16°C en sol très sec, et à de longues périodes de sécheresse estivale. C'est une plante arbustive appartenant à la famille des agavacées, de croissance réputée plutôt lente en sol pauvre et sec. Lorsqu'il est jeune, le Yucca rostrata forme une boule hirsute, très dense et naturellement peu ramifiée. Au bout de nombreuses années, il peut former un tronc, parfois double, de 3 à 4m de hauteur, couvert d'une 'jupe' de feuilles sèches, pouvant atteindre 30cm de diamètre. Chaque tronc porte une grande couronne sphérique large de 1m à 1,50m, composée d'une multitude de feuilles linéaires. Les feuilles d'un vert-bleuté, marginées de jaune, sont assez rigides, étroites, linéaires et terminées par une épine. Elles mesurent 40 à 60cm de longueur pour 1,2 à 2 cm de largeur. La floraison intervient après 3 à 4 années de culture, de mai à juillet en France. Chez cette espèce, l'inflorescence est unique et partiellement enfouie dans la masse du feuillage. Elle se développe en grande panicule semblable à un large chandelier. Les fleurs, en forme de cloches pendantes de 3cm de diamètre, sont blanches et de texture cireuse. Elles sont portées en panicules dressées et ramifiées mesurant 40 à 70cm de hauteur, et portées à plus de 4m de hauteur. Ces fleurs sont comestibles et ont un léger goût suave, agréable dans les salades estivales. Lorsqu'il est arrosé pendant l'été, ce Yucca Rostrata montre une croissance spectaculaire.....

Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mahonia eurybractea Soft Caress, également appelé Mahonia confusa, est une belle réussite. C'est une arbuste en avance sur son temps, qui fait dores et déjà l'unanimité. Il réunit dans sa ramure sombre une note exotique et parfumée de mimosa, le graphisme léger d'une fougère, et la présence rassurante d'un conifère. Son feuillage, très doux, s’orne de fleurs jaune pâle de septembre à novembre, puis de fruits noirs aux reflets d'argent longtemps décoratifs. Cet arbuste persistant de petite taille s’adapte, lentement, à tous les sols frais, mais il exige pour s’épanouir l’ombre profonde, ou la mi- ombre. Il s'impose également en grandes potées sur la terrasse, loin du soleil brûlant.      Le Mahonia eurybractea Soft Caress appartient à la famille des Berberidaceae. C'est un hybride obtenu par le croisement de différentes espèces asiatiques, notamment Chinoises. Dans la nature, ces plantes poussent dans l'ombre des forêts et des sous-bois, en lisière, dans les broussailles sur les pentes rocheuses jusqu'à 2000 m d'altitude. Cet arbuste présente un port compact, étalé et bas, atteignant 1 m de hauteur en 10 ans, pour un étalement de 150 cm. Sa croissance est assez lente. Son feuillage est exceptionnel: ses feuilles, extrêmement longues, mesurant jusqu'à 25 cm de long, sont découpées en étroites folioles vert olive sombre, sans épines. Elles sont de texture douce. Cet arbuste est en fleur de septembre à novembre, montrant de superbes fleurs jaune citron pâle,  parfumées, suivies par des baies noir-bleutées aux reflets d'argent (de 4 à 6 mm de diamètre) qui mûrissent de novembre à mars. Les oiseaux en sont friands ......

Mahonia eurybractea Soft Caress, également appelé Mahonia confusa, est une belle réussite. C'est une arbuste en avance sur son temps, qui fait dores et déjà l'unanimité. Il réunit dans sa ramure sombre une note exotique et parfumée de mimosa, le graphisme léger d'une fougère, et la présence rassurante d'un conifère. Son feuillage, très doux, s’orne de fleurs jaune pâle de septembre à novembre, puis de fruits noirs aux reflets d'argent longtemps décoratifs. Cet arbuste persistant de petite taille s’adapte, lentement, à tous les sols frais, mais il exige pour s’épanouir l’ombre profonde, ou la mi- ombre. Il s'impose également en grandes potées sur la terrasse, loin du soleil brûlant. Le Mahonia eurybractea Soft Caress appartient à la famille des Berberidaceae. C'est un hybride obtenu par le croisement de différentes espèces asiatiques, notamment Chinoises. Dans la nature, ces plantes poussent dans l'ombre des forêts et des sous-bois, en lisière, dans les broussailles sur les pentes rocheuses jusqu'à 2000 m d'altitude. Cet arbuste présente un port compact, étalé et bas, atteignant 1 m de hauteur en 10 ans, pour un étalement de 150 cm. Sa croissance est assez lente. Son feuillage est exceptionnel: ses feuilles, extrêmement longues, mesurant jusqu'à 25 cm de long, sont découpées en étroites folioles vert olive sombre, sans épines. Elles sont de texture douce. Cet arbuste est en fleur de septembre à novembre, montrant de superbes fleurs jaune citron pâle, parfumées, suivies par des baies noir-bleutées aux reflets d'argent (de 4 à 6 mm de diamètre) qui mûrissent de novembre à mars. Les oiseaux en sont friands ......

Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019
Mon jardin Le Clos fleuri en octobre 2019

Publié dans au fil du temps...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article