Recettes indispensables pour le jardinage biologique

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Recettes indispensables pour le jardinage biologique

Aujourd'hui je vais vous parler bio pour l'environnement : Les purins , des préparations à base de plantes .....

Interdiction totale des pesticides dans nos jardins en 2019 : chacun s'adapte déjà ,il le faut :

La mode est au bio pour sauver notre planète  ,perso , plein de recettes pour mon jardin que j'ai trouvées dans le net  :

j'en ai testé quelques unes pour vous......

Voyez comment profiter pleinement des vertus de ces remèdes naturels dans votre jardin, des préparations naturelles bénéfiques pour les plantes.

Les purins sont des préparations à base de plantes, utilisées principalement en jardinage. Ces solutions très concentrées résultent de la macération, puis de la fermentation de parties ou de l’ensemble d’un végétal dans de l’eau de pluie.

Le liquide ainsi obtenu sert d’engrais naturels, de désherbant ou d’insecticide efficace contre des nuisibles comme les pucerons ou les fourmis. Un purin contient généralement l’équivalent de 100 g de plantes par litre d’eau, soit un ratio de 1/10, sauf pour certaines préparations.

Le purin s'obtient par macération plus ou moins prolongée de plantes dans un récipient (éviter le métal),  en général 1 kg de plantes pour 10 litres d'eau de pluie. Filtrer et utiliser dilué ou non selon le cas .....

LE PURIN D'ORTIE  

 Fabrication:

  • Hacher grossièrement 1 kg d'orties pour 10 litres d'eau. Laisser macérer
  • 12 heures à 24 heures (à 18°C) pour obtenir un effet insecticide et fongicide
  • 10 à 15 jours à 18°C (lorsque le mélange ne produit plus de bulles lorsqu'on le remue) pour servir d'engrais et de stimulateur de croissance

 Dilution:

  • 5%: traitements foliaires
  • 10-20%: arrosage au pied des plantes

 Usages:

  • Riche en azote, éléments organiques et minéraux et en oligo-éléments, constitue un engrais efficace
  • Préventif contre le mildiou, la rouille, l'oïdium
  • Répulsif des acariens, pucerons

     

 

LE PURIN DE CONSOUDE

C'est l'engrais vert le plus précieux au potager. Riche en éléments nutritifs (en particulier azote et potasse), on l'utilise pour constituer un purin aussi riche que le nitrate de potasse. Il faut environ 1 kg de feuilles que l'on fait macérer une semaine dans 10 litres d'eau. On filtre et on pulvérise le feuillage (dilué à 1/20) ou on arrose le pied des plantes (dilué à 1/4). La consoude mise en tas produit en quelques jours un compost largement aussi riche que le fumier.

 USAGES: Favorise la croissance et la floraison des plantes.

 

 

DECOCTION DE TANAISIE

Faire tremper pendant 24 heures 300 à 400 g de plantes fraîches dans 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 15 mn.

 USAGES: Contre pucerons, chenilles, altises, mouches des légumes, aleurodes et otiorrhinques

 

PURIN DE FOUGERE

Faire macérer 850 de feuilles dans 10 litres d'eau de pluie pendant 1 semaine et pulvériser dilué à 10% ou non dilué.

USAGES: Contre les pucerons, les escargots et les limaces.

 

DECOCTION DE PRÊLE

La prèle est riche en silice qui renforce la résistance aux maladies

Faire tremper 1 kg de tiges de prèle finement coupées dans 10 litres d'eau. Faire bouillir 30 minutes et laisser refroidir au moins 12 heures. Utiliser en pulvérisation diluée à 20%.

USAGES: Contre les maladies cryptogamiques et plus particulièrement la rouille, la maladie des taches noires sur le rosier, la monoliose, la cloque du pêcher, le botrytis et le mildiou.

 

 

INFUSION DE RHUBARBE

Plonger 1.5 kg de feuilles de rhubarbe dans 10 litres d'eau bouillante. Porter à ébullition et éteindre le feu. Laisser infuser au moins 24 heures. Pulvériser non dilué

USAGES: Contre la teigne du poireau et les pucerons noirs

 

INFUSION D'AIL ET D'OIGNON

Hacher 50g d'ail et 650 g d'oignon avec leurs peaux, Verser ce hachis dans 10 litres d'eau bouillante et laisser infuser 12 heures. Pulvériser sans diluer.

 USAGES: Contre les maladies cryptogamiques

 

PURIN DE RUE

Faire macérer 800 à 900g de tiges et feuilles dans 10 l d'eau pendant 10 jours. Pulvériser dilué à 20%.

 USAGES: Contre les pucerons

 

PURIN DE SUREAU

Faire macérer deux jours minimum 1 kg de feuilles, tiges, fleurs, fruits finement hachés dans 10 litres d'eau de pluie. Pulvériser non dilué

 USAGES: Contre les pucerons, piéride du chou, teigne du poireau, altises, thrips et noctuelles et pour éviter que les rongeurs n'attaquent les racines des plantes et des arbres

 

PURIN DE TOMATE

Faire macérer 1 kg de feuilles et tiges de tomate hachées dans 10 litres d'eau de pluie de 12 heures à 3 jours. En prévention, pulvériser cette préparation non diluée tous les 4 ou 5 jours.

 USAGES: En préventif, contre les teignes des poireaux, les altises et les piérides du chou. En curatif contre les pucerons

 

PURIN DE PISSENLIT

Faire macérer 1,5 à 2 Kg de plantes entières avec la racine dans 10 litres d'eau. Arroser le sol au printemps et à l'automne de ce purin dilué à 1/5.

USAGES: Stimule la croissance et améliore la qualité des légumes

  

PURIN DE BOULEAU

Faire macérer 1 Kg de feuilles fraîches dans 10 litres d'eau. Pulvériser par temps humide dilué à 1/5.

USAGES: Prévient la tavelure des arbres fruitiers

 

PURIN DE VALERIANE

USAGES: Tonique pour les végétaux et fait fleurir les plantes à fleurs et rosiers (à éviter sur salade, oignon et carotte)

 

DECOCTION D'ABSINTHE

Mélanger 10 kg de plantes séchées pour 10 litres d'eau. Faire bouillir pendant 30 mn et laisser reposer toute la journée. Appliquer tous les 10 à 15 jours soit préventivement soit curative-ment contre les pucerons.

 

INFUSION DE CAMOMILLE

USAGES: Préventif et curatif; contre les pucerons et pour renforcer la résistance des plantes.

 

PURIN DE FEUILLES DE NOYER

USAGES: Contre les pucerons et chenilles.

 

PURIN DE FEUILLES DE CHOU

USAGES: Favorise la croissance des plantes exigeantes car contient de l'azote et des oligo-éléments

 

PURIN DE SOUCI

USAGES: Fortifie les légumes et améliore les sols fatigués

 

PURIN DE GENET

USAGES: En prévention, contre la piéride du chou

 

PURIN DE LAVANDE

USAGES: En prévention, contre les pucerons et fourmis

 

Recettes indispensables pour le jardinage biologique
Recettes indispensables pour le jardinage biologique
Recettes indispensables pour le jardinage biologique

 

 Traitements biologiques  pour éradiquer l'oïdium  (feutrage  blanc à blanc-grisâtre, d’aspect farineux à la surface des feuilles :

-Traitement au bicarbonate de soude : En raison de son ph basique, le bicarbonate de soude empêche la formation des spores des champignons responsables de la maladie. Dissoudre 5 g (1 cuillère à café) de bicarbonate de soude par litre d’eau et ajouter 1 cuillère à café de savon de Marseille liquide, de lait, ou d’huile horticole ou alimentaire afin que la solution s’accroche aux feuilles. Pulvériser cette solution sous et sur les feuilles et renouveler après toute grosse pluie. L’utilisation du bicarbonate est tolérée en Agriculture Biologique.

-Traitement au lait : Une vaporisation régulière du feuillage avec un mélange d’eau et de lait écrémé permet d’éradiquer l’oïdium. Mélangez 1/2 litre de lait à 4,5 litres d’eau et pulvérisez toutes les semaines jusqu’à disparition totale ! De plus, cette pulvérisation renforcerait les défenses immunitaires de la plante. Utiliser de préférence un lait écrémé ou demi-écrémé pour éviter les odeurs de décomposition des graisses du lait. L’action du lait sur l’oïdium s’expliquerait par ses propriétés antifongiques naturelles. Attention à ne pas surdoser le lait sinon d’autres types de champignons se développeraient !

-Traitement au soufre : Employé depuis un siècle et demi sur la vigne, le soufre est un produit reconnu par l’agriculture biologique. Il agit également sur d’autres champignons ou acariens. Du fait qu’il est totalement biodégradable, il peut être utilisé très prêt de la récolte. Il est conseillé de l’appliquer par des températures comprises entre 10 et 20 °C et de préférence hors soleil (comme tout traitement à pulvériser sur les feuilles), le soir par exemple, pour éviter les brûlures du feuillage. Généralement appliqué en pulvérisation, il forme un dépôt blanc sur les feuilles. Pour un arbre en pot, on peut mettre un petit récipient avec une solution de soufre au pied de l’arbre et les vapeurs de soufre empêchent le développement de l’oïdium. Le soufre s’achète sous forme de « poudre à mouiller » que l’on dilue donc dans l’eau selon les doses indiquées sur l’emballage ; respectez strictement les dosages !

Recettes indispensables pour le jardinage biologique
Recettes indispensables pour le jardinage biologique
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......
Mes fleurs au jardin en ce moment .......

Mes fleurs au jardin en ce moment .......

Recettes indispensables pour le jardinage biologique
Recettes indispensables pour le jardinage biologique
Recettes indispensables pour le jardinage biologique

Publié dans à propos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article