L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
Je vais vite remplir le petit abreuvoir des oiseaux du jardin et remplir aussi les mangeoires ,les pauvres doivent soufrir du froid .....

Je vais vite remplir le petit abreuvoir des oiseaux du jardin et remplir aussi les mangeoires ,les pauvres doivent soufrir du froid .....

 L’hiver n’est pas fini…  et février est souvent meurtrier pour nos chères plantes  !

Pauvres plantes qui serrent leurs feuilles contre elles pour se réchauffer !
Ca et les petits oiseaux, ça reste un mystère pour moi.
Comment font-ils pour résister à ce froid ?
Et plus ils sont petits, plus ça m’étonne. Les petits moineaux devant ma maison s’agitent comme si de rien n’était et moi, je grelotte dès que je sors dans le jardin dans ma grande parka pour faire quelques photos ......

Chaque année en hiver, les persistants tirent la tronche chez moi, avec leur feuilles pendantes , le rhododendrons, l'azalée, mon aucuba, et même le fargesia, etc… et tous retrouvent la sérénité dès que les températures redeviennent positives!

Même si tous ces arbustes sont suffisamment rustiques pour supporter de bonnes gelées, leur aspect est inquiétant. Et la vague de froid devrait encore durer… Certaines espèces vont souffrir

Le plus impressionnant, ce sont ces feuillages flasques et pendants sur un grand nombre de vivaces comme les héllébores et d’arbustes persistants. Les feuilles pendent lamentablement, mais elles sont encore vertes.

Le froid intense qui s’est installé avec la fin de l’hiver qui ne veut pas mourir et qui fait une nouvelle offensive depuis quelques jours n’est pas sans conséquence sur les jardins et les végétaux qui y poussent. Sol gelé et températures minimales très basses, les plantes ne sont pas à la fête ! Chez moi à Chabeuil dans la Drôme ,les températures minimales de lundi 26 février ont été de -8° ;mardi 27 février -10° et aujourd'hui 28 février -12° au coeur de la nuit ....

La météo annonce de la neige et un redoux pour la vallée du Rhône ,mais pour l'instant il fait -4° au nord de ma maison à 10 heures trente 

Je vais profiter de ce froid pour rester au chaud et consulter les nouveaux catalogues de graines et de bulbes. Il va bien falloir remplacer quelques potées, la saison est donc aux commandes !

 

 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018

Pour limiter les dégâts du gel au jardin, le jardinier doit prendre des précautions. Les protections hivernales installées atteignent leurs limites, surtout pour les plantes peu habituées à de telles températures, il faut les renforcer.

Pour les plantes vivaces fragiles, vous pouvez augmenter l'épaisseur du paillage.

Tendez des paillassons sur les châssis.

Assurez-vous que la température de la cave ou du sous-sol où vous avez entreposé vos plantes gélives ne soit pas négative.

Sur les arbres et arbustes, laissez faire la nature. Surtout, ne coupez pas les branches ou rameaux et n'arrachez pas les plantes qui vous semblent gelées!

 

Que faire quand une plante a gelé au jardin ?

 

RIEN ! surtout s'il gèle encore.

Il faut toujours attendre la reprise des végétaux pour intervenir. Le printemps vous réservera souvent de belles surprises.Des plantes qui semblaient complètement gelées repartent de la base !

Ne coupez pas les parties de la plante nécrosée, elles protègent le reste de la plante si la période de gel continue.

Attendez la fin de l’hiver et le redoux pour intervenir.

Plantes gelées en pot :

Là encore, n’intervenez pas sur la plante. Entreposez-la à l’abri, mais pas dans un endroit chauffé pour éviter un choc thermique.

N’arrosez jamais les plantes quand les températures sont négatives.

 

Certaines plantes à feuillage persistant, certains conifères peuvent prendre des couleurs plus foncées, pas de craintes à avoir, cela est normal.

En cas de pluie verglaçante, ne jamais intervenir sur les arbres et arbustes

 

 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018

Pour me remonter le moral je me dis que le froid est un mal nécessaire au jardin. 

En effet, certaines plantes ont besoin du froid pour s'exprimer pleinement le printemps venu.

Les insectes nuisibles ou leurs larves se dissimulent sous les écorces des arbres, un froid intense les détruit.

Par l'effet de gel et de dégel, le froid a une action bénéfique sur la structure du sol en surface.

Certaines mauvaises herbes sont détruites, contrairement aux petites gelées qui grillent simplement quelques feuilles, le grand froid détruit profondément dans la plante les cellules.

De nombreuses graines ont besoin de l’action du froid pour germer

L’hiver qui s’est parfois fait attendre sait frapper avec force et vigueur. Mais le froid a des vertus et il est bienvenu dans nos jardins habitués à la succession répétée de saisons froides et plus chaudes.

Une période de froid intense nettoie le jardin d’un grand nombre de ses ravageurs. L’effet désinfectant du froid se remarque notamment sur les populations de pucerons, qui prolifèrent et envahissent les jardins quand l’hiver reste anormalement doux.

« Hiver gelé fait vermine trépasser »

Le froid a l’avantage d’empêcher les mauvaises herbes de pousser. Il en est de même pour les plantes un peu trop envahissantes qui ralentissent leur croissance. Provisoirement certes, mais pendant quelques semaines, le jardinier a un peu de répit.

Certaines graines ont besoin d’une période de froid pour pouvoir ensuite germer, leur dormance étant levée sous l’action des basses températures. C’est le froid durant la période automno-hivernale qui lève la dormance des bourgeons des arbres caducs. Ainsi, un arbre de région tempérée, privé de froid pendant l’hiver, ne démarrerait pas au printemps : ses bourgeons resteraient dormants.

Le froid vif casse les grosses mottes de terre lourde et finit par favoriser son ameublissement.

Et quand il fait trop froid dehors pour jardiner, cela laisse tout le temps pour lire des livres de jardinage ou consulter les nouveaux catalogues de graines ou plantes.  Des occasions de trouver plein d’idées pour son bout de jardin.

 

 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018
 L’hiver n’est pas fini…ce 28 février 2018

Publié dans quel temps fait-il

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article