Mon rosier Cecile Brunner

Publié le par Le jardin Le Clos fleuri de Claudette

Mon rosier  Cecile Brunner

Le Rosier grimpant Cecile Brunner est une mutation très vigoureuse du rosier buisson Bloomfield Abundance, une jolie variété créé par la veuve Ducher en 1880. Mais ce rosier ancien déroule des rameaux très vigoureux, capables d'atteindre 4 à 6 mètres de longueur, partant à l'assaut des vieux arbres et des clôtures incertaines. Ses toutes petites fleurs délicates, doubles, sont d'un rose pâle et nacré, à peine carné, s'égrennent tout le long de ses branches souples. Elles se nichent parfois dans son feuillage dense, indemne de maladies. Il fleurit abondamment en début d'été, puis, plus timidement, en automne. Il préfère les situations ensoleillées, ou la mi-ombre en climat chaud.


Ce grand rosier qui porte aussi le nom de Rosa x grimpant 'Mignon' ou encore de Rosa x grimpant 'Sweetheart Rose', est une liane obtenu par Ducher, en 1881. Ce merveilleux hybride de Rosa chinensis, rattaché à la famille des Rosa (x) Polyantha, montre un port ample, imposant et souple. Il atteindra  4 à 6m de hauteur pour une envergure de 3 à 4 m, selon les conditions de culture. Ses longues tiges sont souples et couvertes d'un feuillage vert foncé, peu fourni, mais parfaitement sain.

Les fleurs de ce grimpant, à floraison faiblement remontante, se forment en juin-juillet puis en septembre. Elles naissent sur de courtes pousses de la 2ème année, en boutons rose doux. Elles s'épanouissent en petites coupes très doubles, de 2 à 3 cm de diamètre, rassemblées en longues grappes. Sous l'effet du soleil, elles pâlissent dans une teinte plus blanche. Leur parfum est très léger  Les petits fruits qui font le régal des oiseaux à la mauvaise saison sont en réalité des faux fruits charnus appelés cynorrhodons.

 

'Cecile Brunner' est un rosier au charme très féminin, délicat et follement généreux. Comme les autres lianes, il est incomparable pour garnir les grands espaces et donner un petit air d'abandon, planté au-dessus des massifs un peu trop stricts. C'est un compagnon idéal pour les arbres morts qu'il ravivera, les clôtures incertaines et les affreux bâtiments ou les cabanons auxquels il donne un charme fou. Palissé sur une arche, près de la terrasse, il constituera un passage poétique et parfumé. Comme sa floraison ne dure qu'un mois, on pourra le marier à une clématite à grandes fleurs dont la floraison estivale prendra le relais jusqu'en automne.

Mon rosier  Cecile Brunner
Rosier grimpant Cécile Brunner Clg  Rosa (x) Polyantha Ce rosier est un grimpant très vigoureux, dont les rameaux peuvent atteindre 4 à 6 mètres de longueur. Ses toutes petites fleurs de nacre, très doubles, sont rose pâle à rose carné, et s'égrennent tout le long de ses branches souples, en été. Elles se nichent parfois dans son feuillage dense est indemne de maladies. Il refleurit timidement, en automne.  Vivace Floraison rose très pâle, rose chair.   Expo soleil mi-ombre Période de floraison de Juin à Juil. Plantation de Mars, Oct. à Nov. Rustique au-delà de -15°C

Rosier grimpant Cécile Brunner Clg Rosa (x) Polyantha Ce rosier est un grimpant très vigoureux, dont les rameaux peuvent atteindre 4 à 6 mètres de longueur. Ses toutes petites fleurs de nacre, très doubles, sont rose pâle à rose carné, et s'égrennent tout le long de ses branches souples, en été. Elles se nichent parfois dans son feuillage dense est indemne de maladies. Il refleurit timidement, en automne. Vivace Floraison rose très pâle, rose chair. Expo soleil mi-ombre Période de floraison de Juin à Juil. Plantation de Mars, Oct. à Nov. Rustique au-delà de -15°C

Mon rosier  Cecile Brunner

Le rosier Cecile Brunner s'adapte à tout type de sol, pour peu que l'on soigne la plantation, qu'il ne manque ni d'eau, ni de nourriture pour prendre un bon départ. Plantez-le en terre ordinaire bien travaillée et drainée et à une exposition ensoleillée (évitez un mur au sud) ou mi-ombragée. Plantez-le en automne, jamais lorsqu'il gèle. 

Les branches âgées de 2 ans sont les plus florifères. Il est utile de réduire les tiges ayant fleuries l'année précédente à 3 ou 4 boutons, ou taillées à 15 cm. Les nouvelles tiges solides seront palissées et les vieilles éliminées si nécessaire. Bien rustique, ce rosier résiste à -25°. Il peut être utile d'enlever le bois mort en hiver, de supprimer les fleurs fanées si l'on ne souhaite pas la formation de fruits. Si nécessaire, au printemps, après les risques de gel, on peut pratiquer une taille légère. On peut également laisser les rosiers grimpants se développer librement, si l'on dispose de grands espaces.

Si vous  plantez un rosier liane ou grimpant à côté d’un arbre vivant, le système racinaire du rosier va entrer en compétition avec celui de l’arbre déjà bien implanté. Pour contrôler l’arrosage, une astuce:  plantez le rosier dans un grand conteneur au fond évidé, au pied de l’arbre : les racines de l’arbre ne perceront pas le conteneur avant au moins un an. Enlevez le conteneur au bout de 1 an, par exemple en coupant un côté, sans perturber le système racinaire du rosier. Ce dernier aura eu le temps de développer son système racinaire en profondeur et sera plus résistant.

Mon rosier  Cecile Brunner
Mon rosier  Cecile Brunner
Mon rosier  Cecile Brunner

Publié dans mes rosiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article