Le clos fleuri en juillet 2012

Publié le par Le jardin du Clos fleuri de Claudette

 

Taille des arbustes d’ornement à fleurs de votre jardin 

 

  De façon générale, il est important de tailler la plupart des arbustes d’ornement au cours de leurs
premières années pour leur donner une allure équilibrée, harmonieuse et pour les années à venir
obtenir une facilité d’entretien. 
Certains, par la suite ne demanderont pas à être taillés, tel est le cas des Camelias ou encore des
rhododendrons par exemple.
Pour d’autres, la taille est une nécessité.
On distingue deux catégories d’arbustes d’ornement à fleurs Les arbustes fleurissant au printemps
    Je  pense  au Forsythia, cognassier du Japon, Syringa (Lilas), deutzia, viburnum, weigelia, etc… Cognassier du japon dans les Landes

Cognassier du japon
 
 Pour ces arbustes dont la floraison est printanière, il est utile de supprimer le bois mort et de rabattre les rameaux qui ont fleuris, car cette catégorie d’arbuste se met à fleur sur le bois de l’année précédente, donc on doit les tailler au mois de juillet au plus tard, d’un bon tiers pour les premières tailles et au niveau de la taille de l’année précédente pour les sujets plus âgés. Toutefois, cette taille n’est pas nécessaire si l’on souhaite avoir une végétation au port naturel et anarchique.
Les arbustes fleurissant en été
Ceux-ci fleurissent sur le bois de l’année en cours, donc il faut éviter de les tailler au printemps quand la végétation sort de sa dormance hivernale.
 Pour cette catégorie d’arbuste, il faut tailler les rameaux sévèrement, surtout pour les plus vigoureux comme les Buddleias ou les Hibiscus syriacus (faux althéas).
         Hibiscus photographié dans les Landes en aout  Hibiscus
 Les spirées, les oranger du Mexique, certains pittosporum ou encore les céanothes, sont également des arbustes à floraison estivale nécessitant d’être taillés. Oranger du Mexique dans les Landes  Oranger du Mexique
 
 La période hivernale est la saison adéquate pour pratiquer cette taille. Il existe quelques exceptions, comme certains Hydrangeas qui demande une taille plus spécifique.
En attendant, pensez à rabattre vos arbustes florifères au moment opportun pour éviter de passer une
saison sans les magnifiques fleurs qu’ils nous procurent et qui sont un véritable ravissement pour

    les yeux.   2012 2012
2012 2012

Glycine

Le fleurissement de la glycine s'avère souvent problématique. Ceci parce qu'on lui procure bien souvent un sol trop riche en azote (ce qui favorise le développement du feuillage), et parce qu'on ne la taille pas suffisamment.
Deux tailles sévères doivent en effet être pratiquée, l'une courant janvier, l'autre courant juillet. Pour cette deuxième taille de l'année, l'idée est d'éclaircir un peu la plante, et de stimuler le développement des yeux qui seront des fleurs l'année suivante.
Une façon simple de procéder consiste à tout couper à environ 15cm des branches principales. N'ayez crainte : ça repousse ! Une façon plus "structurée" : rabattez rameaux latéraux et pousses secondaires en ne conservant que 5 à 6 bourgeons.
Outre la stimulation d'une floraison souvent capricieuse (et longue à s'installer, en moyenne 5 ans on ne le répètera jamais assez !), cette taille d'été permet de contenir cette plante fort envahissante.

Clématites

En préambule, retenez que ces conseils ne s'appliquent pas aux variétés à floraison tardive, qui sont elles taillées en mars, et plutôt "court" : dans leur cas, la floraison a lieu sur le bois de l'année, dont il faut stimuler la croissance.
En revanche, les clématites printanières seront taillées en été, une fois les fleurs fanées, de façon beaucoup plus modérée que la glycine : une taille sévère n'est pas favorable à la floraison. Contentez-vous de supprimer quelques rameaux mal placés, et racourcissez légèrement les autres, en taillant toujours au-dessus de 2 yeux, pour favoriser les nouveaux départs.
Vous gagnerez ce faisant un peu d'ordre, et normalement une floraison optimale l'an prochain.

Weigelia

Voilà bien un arbuste généreux, a la floraison spectaculaire, et qui demande peu de soins.
Sa croissance est rapide, raison de cette taille estivale visant à le contenir et à lui donner une belle forme, tout en évitant qu'un excés de feuillage et de branches nuise à la floraison.
Vous pratiquerez cette taille en juillet, après les dernières fleurs. Notez qu'il n'est pas rare d'avoir à cette époque une 2ème floraison moins abondante que la première (mois de mai) : ne vous en privez pas et attendez quelques jours le cas échéant.
Taillez les rameaux qui ont porté des fleurs en vous laissant guider par les nouvelles pousses : supprimez tout ce qui reste au dessus, en laissant un petit centimètre de marge.
Otez les bois morts, les rameaux les plus faible, et supprimez si le cas se présente une vieille tige qui encombrerait le coeur de la touffe, sans produire de fleurs.
L'arbuste vous rendra ces soins au centuple !
 
 
2012
2012
20122012
2012
2012
2012
20122000 La-rose-jaune
  Maintenant, en théorie au moins, le jardin de fleurs doit être un festival de couleurs. Vous n’avez peut-être pas atteint votre idéal pour les massifs d’été, mais si vous n’avez pas toutes les couleurs possibles dans votre jardin maintenant c’est que vous n’avez pas les "doigts verts".
Faire des semis de plantes bisannuelles comme déjà indiqué en juin.
Ebourgeonner les dahlias.
Diviser et nettoyer les touffes de plantes vivaces à floraison printanière (aubriète, thlaspi, alysse, arabis).
Arroser (...) 
 
Baignant dans le soleil de l'été ,juillet est un mois de bonheur intense au jardin .Pour une fois , on peut y passer plus de temps à s'y reposer qu'à y travailler !
Moins riche que juin ,juillet est toutefois très fleuri..
C'est le mois des impatients et des géraniums ,qui éclatent dans touts les massifs !
La lavande dégage une odeur délicieuse ,les hydrangeas sont très présents  

Publié dans au fil du temps...

Commenter cet article